Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
passion-cuisine-de-sylvie.over-blog.com/

Articles récents

Pizza pâte liquide jambon tomates mozzarella et comté

21 Mars 2015 , Rédigé par Sylvie Publié dans #Pizza, #Entrées, #Tomates, #Fromage, #Mozzarella

Pizza pâte liquide jambon tomates mozzarella et comté

Pour une plaque à pâtisserie de 300 x 400.

 

Ingrédients

 

pour la pâte

300 ml d'eau tiède

1 sachet de levure de boulanger déshydratée

1 cuillère à café de sucre

1 œuf

300 g de farine

1 sachet de levure chimique

1 cuillère à café de sel

Ingrédients pour la garniture

1 pot de 420 g de sauce tomate à l'huile d'olive et au basilic

4 tranches de jambon coupées en petits carrés

2 tomates

2 boules de mozzarella

Un peu de comté râpé

Herbes de Provence ou origan

Poivre du moulin

 

Préparation

 

Préchauffer le four à 180°C.

Mélanger la levure de boulanger dans l'eau tiède avec le sucre. Laisser la levure fermenter pendant 10/15 minutes.

Battre l'œuf avec une fourchette et l'ajouter au mélange précédent. Ajouter ensuite la farine, la levure chimique et en dernier le sel.

Mélanger le tout au robot ou au batteur. La pâte est liquide et légèrement épaisse.

Verser sur une plaque à pâtisserie anti-adhésive.

Recouvrir de sauce tomate en l'étalant délicatement avec le dos d'une cuillère à soupe, puis de carrés de jambon.

127912791279

1279

Laver et découper les tomates en dés. Les déposer par dessus le jambon.

Egoutter la mozzarella et la découper en petits cubes, puis en parsemer la pizza.

Râper par dessus un peu de comté et saupoudrer d'herbes de Provence ou d'origan.

Donner quelques tours de moulin de poivre.

Pizza pâte liquide jambon tomates mozzarella et comté

Enfourner pour 35 minutes.

Déguster chaud à la sortie du four ou froid selon les envies.

Pizza pâte liquide jambon tomates mozzarella et comté
Pizza pâte liquide jambon tomates mozzarella et comté

Bonne dégustation !!

Voir les commentaires

Petits cakes au citron

7 Mars 2015 , Rédigé par Sylvie Publié dans #Citron, #Dessert, #Gâteaux, #Cake, #Glaçage

Ayant pas mal de citrons que l'on m'a donnés en plus de ceux que j'ai dans le jardin, je voulais faire quelque chose de différent de la tarte au citron habituelle.

J'ai donc cherché sur le net et dès que j'ai vu le Cake Ultime au Citron du blog La Cuisine de Bernard, j'ai su que c'est LA recette que je voulais essayer.

La recette originale se trouve ici.

Pas d'erreur, c'était la bonne !!

Petits cakes au citron

Ingrédients (pour 12 petits cakes)

 

Pour le cake :

200 g de sucre en poudre

120 g de sucre fondu

Le zeste d'un citron

165 g d'œuf (3 œufs moyens)

150 g de farine

80 g de jus de citron (le jus d'environ 2 citrons moyens)

1/2 cuillère à café de levure chimique

 

Pour le glaçage :

25 g de jus de citron

130 g de sucre glace

(avec ma touche perso :

1 pointe de colorant jaune citron (juste parce que j'aime les couleurs)

 

Préparation

 

Préchauffer le four à 170°C.

Faire fondre le beurre au four à micro-ondes ou au bain-marie. Ajouter le sucre et le zeste d'un citron. Mélanger.

Ajouter les œufs. Mélanger.

Ajouter la farine et la levure chimique tamisées. Mélanger.

Ajouter enfin le jus de citron. Bien mélanger.

Petits cakes au citronPetits cakes au citronPetits cakes au citron
Petits cakes au citronPetits cakes au citronPetits cakes au citron

Bernard utilise un moule à cake de 160 mm x 80 mm. J'ai choisi pour ma part de faire des portions individuelles. J'ai donc rempli 12 petits moules en silicone (pas besoin de beurrer les moules) en versant 2 cuillères à soupe dans chacun.

Petits cakes au citron

Enfourner pour 22 minutes.

Pendant ce temps, préparer les feuilles de film transparent qui va servir à enrober les petits cakes pendant leur refroidissement.

Couper 12 bandes de film dans le rouleau.

Petits cakes au citron

Sortir les cakes du four.

Laisser refroidir quelques minutes puis démouler chaque cake et l'emballer encore chaud dans le film alimentaire.

Cette étape va permettre de conserver l'humidité et une texture moelleuse et ferme à la fois comme le précise Bernard.

Laisser refroidir ainsi jusqu'à température ambiante.

On peut retourner les cakes pour que la partie supérieure qui à gonflé pendant la cuisson s'applatisse un peu.

Petits cakes au citronPetits cakes au citronPetits cakes au citron
Petits cakes au citronPetits cakes au citronPetits cakes au citron

Préchauffer le four à 100°C.

Préparer le glaçage.

Attention, il ne faut pas le préparer trop à l'avance car il a tendance à sécher assez vite et ne sera pas facile à étaler.

Mélanger le sucre glace et le jus de citron. Ajouter une pointe de colorant jaune.

Bien homogénéiser puis enrober entièrement chaque petit cake de glaçage avec une petite spatule. J'ai essayer au pinceau, mais çà n'était vraiment pas concluant. La petite spatule est parfaite. Celle que j'ai, si je me souviens bien, est de marque Tupperware et faisait partie d'un kit pour enfants...

Remettre au four pour 8 minutes. Le glaçage va sécher et je confirme les dires de Bernard, sa texture est extrêmement soyeuse et douce au toucher.

Laisser refroidir.

Petits cakes au citronPetits cakes au citronPetits cakes au citron

Déguster avec un bon café ou juste en gourmandise.

Ces gâteaux sont bien parfumés et les saveurs très équilibrées. C'est une réussite. J'en ai déjà refait plusieurs fois et je crois que çà va continuer...

Petits cakes au citronPetits cakes au citron

Bonne dégustation !!

Voir les commentaires

Tarte tatin revisitée

27 Février 2015 , Rédigé par Sylvie Publié dans #Tarte, #Tatin, #Pomme, #Dessert, #Revisité, #caramel

Çà faisait longtemps que j'avais envie de faire une tatin revisitée. C'est donc chose faite. J'avais de la pâte feuilletée arrivant à expiration, donc j'ai opté pour cette pâte en dessous mais je les referai avec une pâte différente pour rester vraiment dans l'esprit tarte tatin.

Pour que la tarte tatin soit bonne, il faut que les pommes soient confites, intimement liées au caramel.

On la sert souvent accompagnée de chantilly ou de glace ou encore de crème anglaise. Je pense qu'elle se suffit à elle-même à peine tiéde. Elle est déjà bien assez riche en sucre.

Dans ma version de tarte tatin revisitée, les pommes ne cuisant pas avec la pâte, j'ai inséré un disque de panna cotta à peine sucré par du sirop d'agave à la fois pour lier la pa^te et les pommes et pour adoucir le côté très sucré du caramel.

J'ai aussi voulu donner un côté croustillant et coloré en caramélisant la pâte feuillettée.

J'ai fini par une touche de chantilly mascarpone et une fleur d'hibiscus parce que je trouvais çà joli.

La fleur d'hibiscus (appelé aussi oseille de Guinée) est comestible et très riche en vitamine C. Elle agit aussi sur la pression artérielle en la faisant baisserdiminuant ainsi les risques de maladies cardio-vasculaire. Elle facilite la digestion et offre des qualités revitalisantes et de drainage. Il ne faut donc pas s'en priver.

Tarte tatin revisitée

Ingrédients (pour 9 tartes individuelles)

 

6 pommes Golden

75 g de miel

75 g de beurre

 

150 g de sucre en poudre

2 cuillères à soupe d'eau

70 g de crème liquide entière

3 feuilles de gélatine

 

2 pâtes feuilletées

Sucre de canne

 

400 ml de crème liquide à 30%

1 cuillère à soupe de sirop d'agaves

3 feuilles de gélatine

 

Crème fouettée

Fleurs d'hibiscus

Billes de sucre, etc... selon son envie

 

Préparation

 

La veille

 

1. Les pommes

Eplucher les pommes et les détailler en dés.

Mettre le beurre et le miel dans une sauteuse et y faire revenir les pommes à feu doux jusqu'à ce qu'elles soient bien enrobées.

Transcaser dans un saladier allant au four à micro-ondes.

Faire cuire plusieurs fois 3/4 minutes jusqu'à ce que les pommes soient bien translucides et que tout le liquide se soit évaporé. Il faut remuer délicatement entre chaque section de cuisson.

Je préfère ce mode de cuisson qui conserve les pommes entières et les cuits bien uniformément.

Réserver.

Tarte tatin revisitéeTarte tatin revisitéeTarte tatin revisitée

2. Le caramel

Mettre la gélatine à ramollir dans de l'eau froide.

Mettre le sucre et l'eau dans une casserole.

Porter à ébullition et laisser cuire sans remuer jusqu'à une jolie coloration ambrée.

Hors du feu, ajouter la crème liquide.

Remettre sur le feu quelques instants pour dissoudre le caramel.

Essorer la gélatine et l'ajouter au caramel.

Verser le caramel sur les pommes et remuer délicatement pour bien les envelopper sans les écraser.

Tarte tatin revisitéeTarte tatin revisitéeTarte tatin revisitée
Tarte tatin revisitéeTarte tatin revisitéeTarte tatin revisitée
Tarte tatin revisitéeTarte tatin revisitéeTarte tatin revisitée

Verser les pommes caramélisées dans les moules. Laisser refroidir puis placer au congélateur jusqu'au lendemain.

Tarte tatin revisitée

3. La panna cotta

Mettre les feuilles de gélatine dans l'eau froide pour les faire ramollir.

Verser la crème et le sirop d'agave dans une casserole.

Porter à ébullition. Hors du feu rajouter la gélatine essorée.

Verser dans les moules ronds. Laisser refroidir puis mettre au congélateur jusqu'au lendemain.

Tarte tatin revisitéeTarte tatin revisitéeTarte tatin revisitée
Tarte tatin revisitéeTarte tatin revisitéeTarte tatin revisitée

Le lendemain

 

4. La pâte

Préchauffer le four à 180°C.

Découper 9 cercles de pâte dans chaque pâte feuilletée. Les assembler deux par deux.

Recouvrir de sucre de canne chaque côté des double-disques et les déposer sur une plaque recouverte de papier cuisson.

Recouvrir le tout d'une autre plaque de cuisson. La pâte va ainsi lever régulièrement et ne présentera pas de bosses et de creux.

Enfourner pour 30 minutes. Laisser refroidir.

Les trous de ma grille ont donné une jolie déco sur la pâte pendant la caramélisation.

Tarte tatin revisitéeTarte tatin revisitéeTarte tatin revisitée
Tarte tatin revisitée

5. Le montage

Démouler et déposer un disque de panna cotta sur chaque disque de pâte.

Démouler et déposer par-dessus les pommes caramélisées.

Finir par un peu de crème fouettée et laisser dégeler tranquillement à température ambiante avant de servir.

Tarte tatin revisitéeTarte tatin revisitée
Tarte tatin revisitéeTarte tatin revisitée

Bonne dégustation !!

Tarte tatin revisitée
Voir les commentaires

Galette des Rois à la crème d'amande

10 Janvier 2015 , Rédigé par Sylvie Publié dans #Epiphanie, #Roi, #Galette, #Amande, #Frangipane, #Fève

C'est tellement bon la galette de Rois à la crème d'amande, pourquoi s'en priver alors que c'est tellement facile de la faire soi-même. Bon d'accord si on veut faire sa pâte feuilletée, c'est un peu plus compliqué, mais pas insurmontable.

En ce qui concerne la garniture, il y a plusieurs solutions, soit la frangipane (2/3 crème d'amande et 1/3 crème pâtissière), soit crème d'amande toute seule, ce qui est ma version préférée.

Galette des Rois à la crème d'amande

Ingrédients

 

2 pâtes feuilletées épaisse de 280 g

ou pâte feuilletée maison

 

140 g d'amandes en poudre

100 g de sucre en poudre

75 g de beurre mou

2 œufs

1 cuillère à soupe de rhum

1 fève

 

1 jaune d'œuf

Sirop de sucre

Sucre glace

 

Préparation

 

Verser la poudre d'amandes, le sucre et le beurre dans un saladier. Bien écraser à la fourchette pour obtenir un mélange homogène. Il ne doit pas rester de beurre apparent.

Ajouter le rhum et les œufs et bien mélanger.

 

Galette des Rois à la crème d'amandeGalette des Rois à la crème d'amande
Galette des Rois à la crème d'amandeGalette des Rois à la crème d'amande

Préchauffer le four à 200_C.

Etaler la pâte feuilletée. Verser la crème d'amandes au centre. Ajouter la fève.

Passer un pinceau avec un peu d'eau sur les bords de la galette.

Recouvrir avec la seconde pâte feuilletée.

Faire des décorations avec la pointe d'un couteau.

Dorer avec le jaune d'œuf.

 

Version avec pâte feuilletée du commerce :

Galette des Rois à la crème d'amandeGalette des Rois à la crème d'amandeGalette des Rois à la crème d'amande
Galette des Rois à la crème d'amandeGalette des Rois à la crème d'amande

Version avec pâte feuilletée maison et crème frangipane :

Galette des Rois à la crème d'amandeGalette des Rois à la crème d'amandeGalette des Rois à la crème d'amande
Galette des Rois à la crème d'amandeGalette des Rois à la crème d'amandeGalette des Rois à la crème d'amande

Enfourner pour 20 minutes.

Je baisse la température à 160°C au bout de 15 minutes.

A la sortie du four, passer du sirop de sucre sur le dessus de la galette pour lui donner du brillant.

Saupoudrer avec du sucre glace.

Laisser refroidir la galette sur une grille.

Galette des Rois à la crème d'amandeGalette des Rois à la crème d'amandeGalette des Rois à la crème d'amande

Bonne dégustation !!

Voir les commentaires

Brioche des Rois à la fleur d'oranger, aux écorces de cédrat et d'oranges confites

29 Décembre 2014 , Rédigé par Sylvie Publié dans #Brioche, #Roi, #Galette, #Epiphanie, #Fleur, #Oranger

J'ai trouvé la pâte des fougasses à l'anis et aux écorces d'oranges confites tellement légère que j'ai voulu essayer de faire une brioche des rois avec la même pâte qui contient très peu de beurre.

Verdict : excellente.

On prend les mêmes et on recommence..... Préparation sur trois jours, une bonne brioche, çà se mérite :)

Brioche des Rois à la fleur d'oranger, aux écorces de cédrat et d'oranges confitesBrioche des Rois à la fleur d'oranger, aux écorces de cédrat et d'oranges confites

Ingrédients (Pour 2 grandes brioches)

 

Levain

180 g de farine T55

110 g de lait entier

42 g de levure fraîche de boulanger (1 cube)

 

Pâte

420 g de farine T55

100 g de sucre

7 g de sel

La totalité du levain de la veille

2 œufs + 1 jaune d'œuf (l'ensemble œufs + jaune pesant ± 120 g)

65 g d'huile d'olive

38 g d'eau de fleur d'oranger

25 g d'eau

70 g de beurre doux en dés

 

40 g d'écorces de cédrats confits en dés

40 g d'écorces d'oranges confites en dés

ou

80 g de mélange de fruits confits en dés

 

Optionnel

1 jaune d'œuf

2 ml de lait

1/2 cuillère à café de sucre

 

2 fèves

 

Déco

Nappage miroir neutre

Sucre en poudre

Fruits confits

 

Préparation

 

Jour J-2

Préparer le levain.

Mettre la farine et le lait dans un bol. Emietter la levure fraîche dessus. Mélanger et laisser reposer à température ambiante jusqu'au lendemain.

Brioche des Rois à la fleur d'oranger, aux écorces de cédrat et d'oranges confitesBrioche des Rois à la fleur d'oranger, aux écorces de cédrat et d'oranges confites

Jour J-1

On a obtenu un beau levain.

Brioche des Rois à la fleur d'oranger, aux écorces de cédrat et d'oranges confites

Mettre la farine, le sucre, le sel, les œufs et le jaune, l'huile d'olive, la fleur d'oranger et l'eau dans le bol d'un robot équipé du crochet.

Faire tourner pendant environ 10 minutes puis ajouter le beurre coupé en dés.

Pétrir jusqu'au plein développement du gluten (on voit la formation de fils, la pâte devient élastique, si elle casse quand on tire dessus, il faut pétrir encore).

Ajouter les dés de cédrat confit et les dés d'oranges confites. Pétrir juste pour bien homogénéiser.

Débarrasser dans un un grand saladier, couvrir (ou comme moi dans un grand sac à zip fariné) et laisser lever au réfrigérateur toute la nuit.

Brioche des Rois à la fleur d'oranger, aux écorces de cédrat et d'oranges confitesBrioche des Rois à la fleur d'oranger, aux écorces de cédrat et d'oranges confitesBrioche des Rois à la fleur d'oranger, aux écorces de cédrat et d'oranges confites
Brioche des Rois à la fleur d'oranger, aux écorces de cédrat et d'oranges confitesBrioche des Rois à la fleur d'oranger, aux écorces de cédrat et d'oranges confitesBrioche des Rois à la fleur d'oranger, aux écorces de cédrat et d'oranges confites

Jour J

Sortir la pâte du réfrigérateur. Elle a bien levé pendant la nuit au frais.

La débarrasser sur le plan de travail.

(J'ai obtenu une pâte de 1,340 kg, ce qui a fait deux brioches de 670 g).

Brioche des Rois à la fleur d'oranger, aux écorces de cédrat et d'oranges confitesBrioche des Rois à la fleur d'oranger, aux écorces de cédrat et d'oranges confites

Scinder la pâte en deux pour faire deux brioches.Garder au frais la moitié non utilisée.

J'ai choisi de faire deux formes différentes, une traditionnelle en couronne lisse et une en couronne en foirme de fleur avec six boules.

Pour la couronne lisse, faire une boule, l'aplatir, faire un trou au centre et l'agrandir au fur et à mesure en faisant tourner la couronne dans les mains autour du trou.

Insérer la fève en dessous.

La déposer sur une plaque de cuisson recouverte d'une feuille de papier sulfurisé. Laisser lever 30 minutes dans le four réglé à 40°C.

Brioche des Rois à la fleur d'oranger, aux écorces de cédrat et d'oranges confitesBrioche des Rois à la fleur d'oranger, aux écorces de cédrat et d'oranges confitesBrioche des Rois à la fleur d'oranger, aux écorces de cédrat et d'oranges confites
Brioche des Rois à la fleur d'oranger, aux écorces de cédrat et d'oranges confitesBrioche des Rois à la fleur d'oranger, aux écorces de cédrat et d'oranges confitesBrioche des Rois à la fleur d'oranger, aux écorces de cédrat et d'oranges confites

Pour la couronne fleur, diviser la pâte en 6 pâtons de poids égal.

Faire six boules.

Les déposer sur une plaque de cuisson recouverte d'une feuille de papier sulfurisé en les espaçant bien.

Insérer la fève en dessous dans l'une des boules.

Laisser lever 30 minutes dans le four réglé à 40°C.

Brioche des Rois à la fleur d'oranger, aux écorces de cédrat et d'oranges confites

Les brioches ont bien levé.

Brioche des Rois à la fleur d'oranger, aux écorces de cédrat et d'oranges confites

Sortir les brioches du four.

Préchauffer le four à 160°C.

Etape optionnelle, (je l'ai fait), la couleur des brioches sera plus soutenue : mélanger le jaune d'œuf, le lait et le sucre et appliquer ce mélange sur les brioches.

Enfourner pour 20 minutes. J'ai cuit les deux en même temps en inversant les brioches de place à mi-cuisson.

Brioche des Rois à la fleur d'oranger, aux écorces de cédrat et d'oranges confitesBrioche des Rois à la fleur d'oranger, aux écorces de cédrat et d'oranges confitesBrioche des Rois à la fleur d'oranger, aux écorces de cédrat et d'oranges confites

Recouvrir les brioches de nappage miroir avec un pinceau.

Décorer avec des fruits confits et saupoudrer de sucre en poudre l'extérieur et l'intérieur des brioches.

Brioche des Rois à la fleur d'oranger, aux écorces de cédrat et d'oranges confitesBrioche des Rois à la fleur d'oranger, aux écorces de cédrat et d'oranges confitesBrioche des Rois à la fleur d'oranger, aux écorces de cédrat et d'oranges confites

Bonne dégustation !!

Voir les commentaires

Fougasse (pompe à huile) à l'anis vert, à la fleur d'oranger et aux écorces d'oranges confites

27 Décembre 2014 , Rédigé par Sylvie Publié dans #Fougasse, #Anis, #Orange, #Confite, #Ecorce, #Pompe, #Huile, #Noël, #Provence

Voici une autre version de pompe à huile, toujours avec de la fleur d'oranger mais avec en plus des grains d'anis vert et des écorces d'oranges confites.

Encore une spécialité provençale qui fait partie des treize desserts de Noël.

C'est juste une tuerie que j'adore préparer.

Fougasse (pompe à huile) à l'anis vert, à la fleur d'oranger et aux écorces d'oranges confites

Ingrédients (Pour 8 moyens ou 12 petits)

 

Levain

180 g de farine T55

110 g de lait entier

42 g de levure fraîche de boulanger (1 cube)

 

Pâte

420 g de farine T55

100 g de sucre

7 g de sel

La totalité du levain de la veille

2 œufs + 1 jaune d'œuf (l'ensemble œufs + jaune pesant ± 120 g)

65 g d'huile d'olive

38 g d'eau de fleur d'oranger

25 g d'eau

70 g de beurre doux en dés

6 g de grains d'anis

70 g d'écorces d'oranges confites en dés

 

Sucre en poudre

50 g d'huile d'olive

50 g d'eau de fleur d'oranger

 

Préparation

 

Jour J-2

Préparer le levain.

Mettre la farine et le lait dans un bol. Emietter la levure fraîche dessus. Mélanger et laisser reposer à température ambiante jusqu'au lendemain.

Fougasse (pompe à huile) à l'anis vert, à la fleur d'oranger et aux écorces d'oranges confitesFougasse (pompe à huile) à l'anis vert, à la fleur d'oranger et aux écorces d'oranges confites

Jour J-1

On a obtenu un beau levain.

Fougasse (pompe à huile) à l'anis vert, à la fleur d'oranger et aux écorces d'oranges confites

Mettre la farine, le sucre, le sel, les œufs et le jaune, l'huile d'olive, la fleur d'oranger et l'eau dans le bol d'un robot équipé du crochet.

Faire tourner pendant environ 10 minutes puis ajouter le beurre coupé en dés.

Pétrir jusqu'au plein développement du gluten (on voit la formation de fils, la pâte devient élastique, si elle casse quand on tire dessus, il faut pétrir encore).

Ajouter les grains d'anis et les dés d'oranges confites. Pétrir juste pour bien homogénéiser.

Débarrasser dans un un grand saladier, couvrir (ou comme moi dans un grand sac à zip fariné) et laisser lever au réfrigérateur toute la nuit.

Fougasse (pompe à huile) à l'anis vert, à la fleur d'oranger et aux écorces d'oranges confitesFougasse (pompe à huile) à l'anis vert, à la fleur d'oranger et aux écorces d'oranges confitesFougasse (pompe à huile) à l'anis vert, à la fleur d'oranger et aux écorces d'oranges confites
Fougasse (pompe à huile) à l'anis vert, à la fleur d'oranger et aux écorces d'oranges confitesFougasse (pompe à huile) à l'anis vert, à la fleur d'oranger et aux écorces d'oranges confitesFougasse (pompe à huile) à l'anis vert, à la fleur d'oranger et aux écorces d'oranges confites

Jour J

Sortir la pâte du réfrigérateur. La peser et la diviser en douze parts égales.

Fougasse (pompe à huile) à l'anis vert, à la fleur d'oranger et aux écorces d'oranges confitesFougasse (pompe à huile) à l'anis vert, à la fleur d'oranger et aux écorces d'oranges confitesFougasse (pompe à huile) à l'anis vert, à la fleur d'oranger et aux écorces d'oranges confites

Etaler chaque pâton avec la paume de la main en forme ovale.

Découper trois encoches au centre. J'ai utilisé une carte de fidélité format carte de crédit (une que j'utilise très rarement et bien nettoyée bien sûr). Puis découper quatre petites encoches à l'extérieur entre chaque encoche du centre.

Déposer les fougasses sur des plaques recouvertes de papier sulfurisé et laisser lever trente minutes à température 40°C dans le four ou jusqu'à ce que la pâte double de volume si la température ambiante n'est pas très élevée.

Fougasse (pompe à huile) à l'anis vert, à la fleur d'oranger et aux écorces d'oranges confitesFougasse (pompe à huile) à l'anis vert, à la fleur d'oranger et aux écorces d'oranges confitesFougasse (pompe à huile) à l'anis vert, à la fleur d'oranger et aux écorces d'oranges confites
Fougasse (pompe à huile) à l'anis vert, à la fleur d'oranger et aux écorces d'oranges confitesFougasse (pompe à huile) à l'anis vert, à la fleur d'oranger et aux écorces d'oranges confitesFougasse (pompe à huile) à l'anis vert, à la fleur d'oranger et aux écorces d'oranges confites

Préchauffer le four à 180°C en chaleur tournante.

Enfourner à mi-hauteur deux plaques à la fois pour 12 minutes en inversant les plaques à mi-cuisson (passer la plaque de dessous au dessus et vice-versa).

Mélanger l'huile d'olive et la fleur d'oranger.

Dès la sortie du four, badigeonner les fougasses avec le mélange huile d'olive/fleur d'oranger en l'agitant très souvent avec le pinceau car l'huile remonte à la surface.

Saupoudrer immédiatement avec le sucre en poudre.

Laisser refroidir sur une grille.

Fougasse (pompe à huile) à l'anis vert, à la fleur d'oranger et aux écorces d'oranges confitesFougasse (pompe à huile) à l'anis vert, à la fleur d'oranger et aux écorces d'oranges confitesFougasse (pompe à huile) à l'anis vert, à la fleur d'oranger et aux écorces d'oranges confites
Fougasse (pompe à huile) à l'anis vert, à la fleur d'oranger et aux écorces d'oranges confites

Bonne dégustation !!

Voir les commentaires

Pâtes aux petites palourdes (clams)

20 Décembre 2014 , Rédigé par Sylvie Publié dans #Pâtes, #Plat, #Palourde, #Clams

Encore un plat tout simple, vite préparé et très savoureux.

Pâtes aux petites palourdes (clams)

Ingrédients (Pour 2 personnes)

 

200 à 250 g de pâtes (Nouilles, linguines, spaghetti, etc)

J'ai utilisé ici des nouilles spéciales wok cuites en 3 à 4 minutes.

 

1 kg de petites palourdes

1 cuillère à café d'ail séché en poudre (pas fine)

100 ml de vin blanc sec

25 g de beurre

50 ml de crème liquide

Persil

Sel, poivre

 

Préparation

 

Faire chauffer de l'eau salée pour la cuisson des pâtes.

 

Mettre dans une casserole les palourdes, l'ail, le vin blanc, le beurre, le persil, le sel et le poivre.

Faire chauffer à feu vif jusqu'à ce que les palourdes soient toutes ouvertes.

Couper le feu, ajouter la crème, mélanger et couvrir.

 

Faire cuire les pâtes. Les égoutter et les rincer à l'eau froide.

 

Sortir les palourdes égouttées de la casserole, les décortiquer dans un autre plat et filtrer le jus de cuisson par dessus.

 

Servir les palourdes sur les pâtes en arrosant bien de sauce et réchauffer avant de servir.

 

Bonne dégustation !!

Voir les commentaires

Magret de canard au miel de châtaignier, au thym et au poivre vert

14 Décembre 2014 , Rédigé par Sylvie Publié dans #Canard, #Plat, #Magret, #Sauce, #Miel, #Thym, #Poivre, #Corse, #Châtaignier

J'adore de la magret de canard, qu'il soit séché, fumé, grillé ou en sauce et en particulier avec des saveurs sucrées-salées.

Le magret et une viande maigre provenant des animaux gavés pour le foie gras et qui se mange rosée ou saignante. Trop cuite, la viande est dure et beaucoup moins savoureuse.

Les magrets venaient d'arriver quand j'ai fait mes courses et çà m'a donc donné envie.

Sitôt dit, sitôt fait, un bon petit plat, tout simple servi avec des haricots plats.

Le seul inconvénient du magret, c'est l'état du plan de travail après cuisson !!!!

Magret de canard au miel de châtaignier, au thym et au poivre vert

Ingédients (Pour 2 personnes)

 

1 magret de canard

 

50 g de miel de châtaignier de Corse

50 ml de vinaigre de miel

1 cuillère à soupe de fond de veau dilué dans 100 ml d'au tiède

Grains de poivre vert

Thym (frais ou surgelé)

 

+ Accompagnement désiré (riz, pâtes, purée, frites, légumes vapeur, etc....)

J'ai servi avec des haricots plats cuits dans du bouillon de bœuf

 

Préparation

 

L'accompagnement

Préparer l'accompagnement choisi.

 

La sauce

Verser le miel et le vinaigre de miel dans une casserole. Porter à ébullition. Laisser réduire quelques minutes jusqu'à légère carmamélisation.

Déglacer avec le fond de veau. Porter de nouveau à ébullition et laisser réduire jusqu'à ce que la sauce soit liée. Saler, poivrer, puis ajouter le thym et les grains de poivre. Réserver.

Magret de canard au miel de châtaignier, au thym et au poivre vertMagret de canard au miel de châtaignier, au thym et au poivre vertMagret de canard au miel de châtaignier, au thym et au poivre vert
Magret de canard au miel de châtaignier, au thym et au poivre vertMagret de canard au miel de châtaignier, au thym et au poivre vertMagret de canard au miel de châtaignier, au thym et au poivre vert

Le magret

Faire chauffer à sec une poêle anti-adhésive à feu vif.

 

Préparer la viande : inciser la partie grasse.

Saler, poivrer et saupoudrer dee thym les deux faces du magret.

Saisir le magret quelques minutes dans la poêle en commençant par la partie grasse. Le gras va fondre et remplir la poêle. Retourner le magret et saisir l'autre face quelques minutes.

Vider le gras fondu. Retourner de nouveau sur la partie grasse et laisser saisir quelques minutes. Saisir à nouveau la partie maigre. Vider le gras et recommencer jusqu'à ce que la viande soit bien saisie de chaque côté. L'extérieur doit êtres croustillant mais reste saignante, voire rosée à l'intérieur.

Magret de canard au miel de châtaignier, au thym et au poivre vertMagret de canard au miel de châtaignier, au thym et au poivre vertMagret de canard au miel de châtaignier, au thym et au poivre vert
Magret de canard au miel de châtaignier, au thym et au poivre vertMagret de canard au miel de châtaignier, au thym et au poivre vertMagret de canard au miel de châtaignier, au thym et au poivre vert

Il n'y a plus quà découper le magret en tranches, à dresser les assiettes et à se régaler !!

Magret de canard au miel de châtaignier, au thym et au poivre vert

Bonne dégustation !!

Voir les commentaires

Fougasse à la fleur d'oranger (pompe à huile)

6 Décembre 2014 , Rédigé par Sylvie Publié dans #Fougasse, #Boulange, #Oranger, #Fleur, #Pompe à huile, #Noël, #Dessert, #Treize desserts

La pompe à huile est une fougasse parfumée à la fleur d'oranger et fait partie des treize desserts de Noël de notre belle Provence.

J'ai retrouvé les saveurs des fougasses de mon enfance lors d'un cours de cuisine avec Vincent Catala, Chef Pâtissier, pendant lequel nous avons revisité ces fameux treize desserts de Noël (Ce cours fera l'objet d'un article ultérieur).

Ce jour-là nous avons revisité la pompe à huile avec de l'huile d'olive du Moulin d'Opio façon baba au Marc de Provence.

La recette que je développe ici a donc été adaptée pour la fougasse traditionnelle.

Cette recette est réalisée sur trois jours.

Fougasse à la fleur d'oranger (pompe à huile)

Ingrédients (pour 8 fougasses moyennes)

 

600 g de farine type 55 (200 g + 400 g)

40 g de levure de boulanger fraîche

110 ml d'eau tiède

30 ml d'eau de fleur d'oranger

125 g de sucre de canne

3 œufs

150 g d'huile d'olive

1 zeste d'orange

 

A la sortie du four

25 ml d'eau de fleur d'oranger

25 ml d'huile d'olive

Sucre en poudre

 

Préparation

 

Jour J-2 / Préparation du levain

Emietter la levure dans l'eau tiède et la fleur d'oranger. Ajouter 200 g de farine.

Bien mélanger, filmer et laisser reposer à température ambiante jusqu'au lendemain.

 

Fougasse à la fleur d'oranger (pompe à huile)Fougasse à la fleur d'oranger (pompe à huile)Fougasse à la fleur d'oranger (pompe à huile)

Jour J-1 / Préparation de la pâte

Le levain a bien fermenté. Enlever le film et ajouter le zeste d'une orange non traitée.

Fougasse à la fleur d'oranger (pompe à huile)Fougasse à la fleur d'oranger (pompe à huile)Fougasse à la fleur d'oranger (pompe à huile)

Mettre le reste de farine (400 g) dans le bol d'un robot muni du crochet avec le sucre de canne, le sel, l'huile d'olive et les œufs.

Laisser tourner quelques minutes à vitesse moyenne.

Ajouter le levain avec les zestes d'orange et poursuivre le pétrissage à voitesse moyenne jusqu'à l'obtention d'une pâte lisse et brillante.

Filmer la pâte et la laisser reposer toute la nuit au réfrigérateur.

Fougasse à la fleur d'oranger (pompe à huile)Fougasse à la fleur d'oranger (pompe à huile)Fougasse à la fleur d'oranger (pompe à huile)
Fougasse à la fleur d'oranger (pompe à huile)Fougasse à la fleur d'oranger (pompe à huile)Fougasse à la fleur d'oranger (pompe à huile)

Jour J - Façonnage et cuisson

Préchauffer le four à thermostat 180°C.

Verser la pâte sur le plan de travail et la détailler en huit parts égales.

Garder la pâte non utilisée au frais pendant le façconnage de chaque fougasse.

Chasser l'air des pâton et les mettre en forme avec la paume de la main.

Faire des entailles au ciseau comme sur une feuille.

Déposer les fougasses sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.

Laisser lever jusqu'à ce qu'elles doublent de volume.

Fougasse à la fleur d'oranger (pompe à huile)Fougasse à la fleur d'oranger (pompe à huile)Fougasse à la fleur d'oranger (pompe à huile)

Enfourner pour 12 à 15 minutes en chaleur tournante (à adapter en fonction de chaque four). Les fougasses doivent être dorées mais pas trop colorées.

Dès qu'elle sont sorties du four, badigeonner au pinceau le dessus des fougasses avec le mélange huile d'olive/eau de fleur d'oranger. On entend alors un délicieux crêpitement, j'adore...

Saupoudrer les fougasses avec un peu de sucre en poudre.

Laisser refroidir sur une grille.

Fougasse à la fleur d'oranger (pompe à huile)Fougasse à la fleur d'oranger (pompe à huile)Fougasse à la fleur d'oranger (pompe à huile)
Fougasse à la fleur d'oranger (pompe à huile)

Bonne dégustation !!

Fougasse à la fleur d'oranger (pompe à huile)
Voir les commentaires

Pâte à raviolis ou à cannelloni

17 Novembre 2014 , Rédigé par Sylvie Publié dans #Ravioli, #Pâte, #Cannelloni, #Farcir

Les raviolis ou les cannelloni sont des pâtes que l'on peut farcir avec une multitude d'ingrédients.

Ils peuvent être au bœufs, au fromage, au jambon, aux champignons, aux blettes, etc....

Çà prend un peu de temps à préparer, mais quel bonheur de les manger frais, faits maison, accompagnés d'une bonne sauce, elle aussi maison !!!

Pâte à raviolis ou à cannelloniPâte à raviolis ou à cannelloni

Ingrédients (pour 4 personnes)

 

400 g de farine

2 œufs

10 g de sel

2 cuillères à soupe d'huile d'olive

75 ml d'eau

 

Préparation

 

Verser la farine dans un bol, ajouter les œufs, le sel, l'huile d'olive et l'eau.

Bien mélanger le tout.

Couvrir d'un torchon propre et laisser reposer la pâte à température ambiante pendant 30 minutes.

Pâte à raviolis ou à cannelloniPâte à raviolis ou à cannelloniPâte à raviolis ou à cannelloni

Couper la pâte en morceaux et la passer au laminoir en commençant par la taille n° 1 (la plus épaisse).

Bien fariner le plan de travail sur lequel on pose la pâte à la sortie du laminoir.

Plier en deux, fariner et repasser au laminoir 1 ou deux fois.

Répéter l'opération avec le cran supérieur (plus fin) et ainsi de suite jusqu'au dernier cran avec lequel on obtient la pâte la plus fine.

La pâte ne doit plus être humide.

Placer la pâte sur le moule à raviolis et les farcir ou découper des rectangle de 10 cm de large environ puis les farcir et les rouler pour faire des cannelloni.

Pâte à raviolis ou à cannelloniPâte à raviolis ou à cannelloni
Pâte à raviolis ou à cannelloniPâte à raviolis ou à cannelloni

Bonne dégustation !!

Voir les commentaires