Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
passion-cuisine-de-sylvie.over-blog.com/

Articles récents

Pâtes aux petites palourdes (clams)

20 Décembre 2014 , Rédigé par Sylvie Publié dans #Pâtes, #Plat, #Palourde, #Clams

Encore un plat tout simple, vite préparé et très savoureux.

Pâtes aux petites palourdes (clams)

Ingrédients (Pour 2 personnes)

 

200 à 250 g de pâtes (Nouilles, linguines, spaghetti, etc)

J'ai utilisé ici des nouilles spéciales wok cuites en 3 à 4 minutes.

 

1 kg de petites palourdes

1 cuillère à café d'ail séché en poudre (pas fine)

100 ml de vin blanc sec

25 g de beurre

50 ml de crème liquide

Persil

Sel, poivre

 

Préparation

 

Faire chauffer de l'eau salée pour la cuisson des pâtes.

 

Mettre dans une casserole les palourdes, l'ail, le vin blanc, le beurre, le persil, le sel et le poivre.

Faire chauffer à feu vif jusqu'à ce que les palourdes soient toutes ouvertes.

Couper le feu, ajouter la crème, mélanger et couvrir.

 

Faire cuire les pâtes. Les égoutter et les rincer à l'eau froide.

 

Sortir les palourdes égouttées de la casserole, les décortiquer dans un autre plat et filtrer le jus de cuisson par dessus.

 

Servir les palourdes sur les pâtes en arrosant bien de sauce et réchauffer avant de servir.

 

Bonne dégustation !!

Magret de canard au miel de châtaignier, au thym et au poivre vert

14 Décembre 2014 , Rédigé par Sylvie Publié dans #Canard, #Plat, #Magret, #Sauce, #Miel, #Thym, #Poivre, #Corse, #Châtaignier

J'adore de la magret de canard, qu'il soit séché, fumé, grillé ou en sauce et en particulier avec des saveurs sucrées-salées.

Le magret et une viande maigre provenant des animaux gavés pour le foie gras et qui se mange rosée ou saignante. Trop cuite, la viande est dure et beaucoup moins savoureuse.

Les magrets venaient d'arriver quand j'ai fait mes courses et çà m'a donc donné envie.

Sitôt dit, sitôt fait, un bon petit plat, tout simple servi avec des haricots plats.

Le seul inconvénient du magret, c'est l'état du plan de travail après cuisson !!!!

Magret de canard au miel de châtaignier, au thym et au poivre vert

Ingédients (Pour 2 personnes)

 

1 magret de canard

 

50 g de miel de châtaignier de Corse

50 ml de vinaigre de miel

1 cuillère à soupe de fond de veau dilué dans 100 ml d'au tiède

Grains de poivre vert

Thym (frais ou surgelé)

 

+ Accompagnement désiré (riz, pâtes, purée, frites, légumes vapeur, etc....)

J'ai servi avec des haricots plats cuits dans du bouillon de bœuf

 

Préparation

 

L'accompagnement

Préparer l'accompagnement choisi.

 

La sauce

Verser le miel et le vinaigre de miel dans une casserole. Porter à ébullition. Laisser réduire quelques minutes jusqu'à légère carmamélisation.

Déglacer avec le fond de veau. Porter de nouveau à ébullition et laisser réduire jusqu'à ce que la sauce soit liée. Saler, poivrer, puis ajouter le thym et les grains de poivre. Réserver.

Magret de canard au miel de châtaignier, au thym et au poivre vertMagret de canard au miel de châtaignier, au thym et au poivre vertMagret de canard au miel de châtaignier, au thym et au poivre vert
Magret de canard au miel de châtaignier, au thym et au poivre vertMagret de canard au miel de châtaignier, au thym et au poivre vertMagret de canard au miel de châtaignier, au thym et au poivre vert

Le magret

Faire chauffer à sec une poêle anti-adhésive à feu vif.

 

Préparer la viande : inciser la partie grasse.

Saler, poivrer et saupoudrer dee thym les deux faces du magret.

Saisir le magret quelques minutes dans la poêle en commençant par la partie grasse. Le gras va fondre et remplir la poêle. Retourner le magret et saisir l'autre face quelques minutes.

Vider le gras fondu. Retourner de nouveau sur la partie grasse et laisser saisir quelques minutes. Saisir à nouveau la partie maigre. Vider le gras et recommencer jusqu'à ce que la viande soit bien saisie de chaque côté. L'extérieur doit êtres croustillant mais reste saignante, voire rosée à l'intérieur.

Magret de canard au miel de châtaignier, au thym et au poivre vertMagret de canard au miel de châtaignier, au thym et au poivre vertMagret de canard au miel de châtaignier, au thym et au poivre vert
Magret de canard au miel de châtaignier, au thym et au poivre vertMagret de canard au miel de châtaignier, au thym et au poivre vertMagret de canard au miel de châtaignier, au thym et au poivre vert

Il n'y a plus quà découper le magret en tranches, à dresser les assiettes et à se régaler !!

Magret de canard au miel de châtaignier, au thym et au poivre vert

Bonne dégustation !!

Fougasse à la fleur d'oranger (pompe à huile)

6 Décembre 2014 , Rédigé par Sylvie Publié dans #Fougasse, #Boulange, #Oranger, #Fleur, #Pompe à huile, #Noël, #Dessert, #Treize desserts

La pompe à huile est une fougasse parfumée à la fleur d'oranger et fait partie des treize desserts de Noël de notre belle Provence.

J'ai retrouvé les saveurs des fougasses de mon enfance lors d'un cours de cuisine avec Vincent Catala, Chef Pâtissier, pendant lequel nous avons revisité ces fameux treize desserts de Noël (Ce cours fera l'objet d'un article ultérieur).

Ce jour-là nous avons revisité la pompe à huile avec de l'huile d'olive du Moulin d'Opio façon baba au Marc de Provence.

La recette que je développe ici a donc été adaptée pour la fougasse traditionnelle.

Cette recette est réalisée sur trois jours.

Fougasse à la fleur d'oranger (pompe à huile)

Ingrédients (pour 8 fougasses moyennes)

 

600 g de farine type 55 (200 g + 400 g)

40 g de levure de boulanger fraîche

110 ml d'eau tiède

30 ml d'eau de fleur d'oranger

125 g de sucre de canne

3 œufs

150 g d'huile d'olive

1 zeste d'orange

 

A la sortie du four

25 ml d'eau de fleur d'oranger

25 ml d'huile d'olive

Sucre en poudre

 

Préparation

 

Jour J-2 / Préparation du levain

Emietter la levure dans l'eau tiède et la fleur d'oranger. Ajouter 200 g de farine.

Bien mélanger, filmer et laisser reposer à température ambiante jusqu'au lendemain.

 

Fougasse à la fleur d'oranger (pompe à huile)Fougasse à la fleur d'oranger (pompe à huile)Fougasse à la fleur d'oranger (pompe à huile)

Jour J-1 / Préparation de la pâte

Le levain a bien fermenté. Enlever le film et ajouter le zeste d'une orange non traitée.

Fougasse à la fleur d'oranger (pompe à huile)Fougasse à la fleur d'oranger (pompe à huile)Fougasse à la fleur d'oranger (pompe à huile)

Mettre le reste de farine (400 g) dans le bol d'un robot muni du crochet avec le sucre de canne, le sel, l'huile d'olive et les œufs.

Laisser tourner quelques minutes à vitesse moyenne.

Ajouter le levain avec les zestes d'orange et poursuivre le pétrissage à voitesse moyenne jusqu'à l'obtention d'une pâte lisse et brillante.

Filmer la pâte et la laisser reposer toute la nuit au réfrigérateur.

Fougasse à la fleur d'oranger (pompe à huile)Fougasse à la fleur d'oranger (pompe à huile)Fougasse à la fleur d'oranger (pompe à huile)
Fougasse à la fleur d'oranger (pompe à huile)Fougasse à la fleur d'oranger (pompe à huile)Fougasse à la fleur d'oranger (pompe à huile)

Jour J - Façonnage et cuisson

Préchauffer le four à thermostat 180°C.

Verser la pâte sur le plan de travail et la détailler en huit parts égales.

Garder la pâte non utilisée au frais pendant le façconnage de chaque fougasse.

Chasser l'air des pâton et les mettre en forme avec la paume de la main.

Faire des entailles au ciseau comme sur une feuille.

Déposer les fougasses sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.

Laisser lever jusqu'à ce qu'elles doublent de volume.

Fougasse à la fleur d'oranger (pompe à huile)Fougasse à la fleur d'oranger (pompe à huile)Fougasse à la fleur d'oranger (pompe à huile)

Enfourner pour 12 à 15 minutes en chaleur tournante (à adapter en fonction de chaque four). Les fougasses doivent être dorées mais pas trop colorées.

Dès qu'elle sont sorties du four, badigeonner au pinceau le dessus des fougasses avec le mélange huile d'olive/eau de fleur d'oranger. On entend alors un délicieux crêpitement, j'adore...

Saupoudrer les fougasses avec un peu de sucre en poudre.

Laisser refroidir sur une grille.

Fougasse à la fleur d'oranger (pompe à huile)Fougasse à la fleur d'oranger (pompe à huile)Fougasse à la fleur d'oranger (pompe à huile)
Fougasse à la fleur d'oranger (pompe à huile)

Bonne dégustation !!

Fougasse à la fleur d'oranger (pompe à huile)

Pâte à raviolis ou à cannelloni

17 Novembre 2014 , Rédigé par Sylvie Publié dans #Ravioli, #Pâte, #Cannelloni, #Farcir

Les raviolis ou les cannelloni sont des pâtes que l'on peut farcir avec une multitude d'ingrédients.

Ils peuvent être au bœufs, au fromage, au jambon, aux champignons, aux blettes, etc....

Çà prend un peu de temps à préparer, mais quel bonheur de les manger frais, faits maison, accompagnés d'une bonne sauce, elle aussi maison !!!

Pâte à raviolis ou à cannelloniPâte à raviolis ou à cannelloni

Ingrédients (pour 4 personnes)

 

400 g de farine

2 œufs

10 g de sel

2 cuillères à soupe d'huile d'olive

75 ml d'eau

 

Préparation

 

Verser la farine dans un bol, ajouter les œufs, le sel, l'huile d'olive et l'eau.

Bien mélanger le tout.

Couvrir d'un torchon propre et laisser reposer la pâte à température ambiante pendant 30 minutes.

Pâte à raviolis ou à cannelloniPâte à raviolis ou à cannelloniPâte à raviolis ou à cannelloni

Couper la pâte en morceaux et la passer au laminoir en commençant par la taille n° 1 (la plus épaisse).

Bien fariner le plan de travail sur lequel on pose la pâte à la sortie du laminoir.

Plier en deux, fariner et repasser au laminoir 1 ou deux fois.

Répéter l'opération avec le cran supérieur (plus fin) et ainsi de suite jusqu'au dernier cran avec lequel on obtient la pâte la plus fine.

La pâte ne doit plus être humide.

Placer la pâte sur le moule à raviolis et les farcir ou découper des rectangle de 10 cm de large environ puis les farcir et les rouler pour faire des cannelloni.

Pâte à raviolis ou à cannelloniPâte à raviolis ou à cannelloni
Pâte à raviolis ou à cannelloniPâte à raviolis ou à cannelloni

Bonne dégustation !!

Moules marinière à l'ail grillé

17 Novembre 2014 , Rédigé par Sylvie Publié dans #Moules, #Fruits de mer, #Plat, #Ail, #Persil, #Crème

Ce plat est simple, vite fait et peu couteux.

Moules marinière à l'ail grillé

Ingrédients (pour 3/4 personnes)

 

2 kg de moules

3 gousses d'ail

4 cuillères à café de persil ciselé (2 + 2)

3 échalottes

25 g de beurre

100 ml de vin blanc

50 ml de crème liquide

Sel, Poivre

 

Préparation

 

Rincer et ébarber les moules. Réserver.

Presser l'ail et le faire revenir dans une cocotte avec 2 cuillères à soupe d'huile d'olive et 2 cuillères à café de persil ciselé jusqu'à ce qu'il soit bien doré.

Moules marinière à l'ail grilléMoules marinière à l'ail grillé

Pendant ce temps, émincer les échalottes et les couper en petits dés.

Ajouter les moules, les échalottes, le reste de persil, le beurre coupé en dés et le vin blanc dans la cocotte.

Saler (peu) et poivrer (beaucoup).

Laisser chauffer quelques minutes (5 ou 6) jusqu'à ce que les moules s'ouvrent.

Couvrir la cocotte et couper le feu. Laisser reposer quelques minutes.

Ajouter enfin la crème liquide et remuer délicatement.

Moules marinière à l'ail grilléMoules marinière à l'ail grilléMoules marinière à l'ail grillé
Moules marinière à l'ail grilléMoules marinière à l'ail grilléMoules marinière à l'ail grillé

Servir les moules dans un plat creux. Filtrer le jus de cuisson et arroser les moules avec.

On peut les accompagner de frites, de riz ou les déguster seules.

Moules marinière à l'ail grillé

Bonne dégustation !!

Tapioca au lait de coco et aux bananes

2 Novembre 2014 , Rédigé par Sylvie Publié dans #Tapioca, #Coco, #Banane, #Dessert, #Vietnam

Ce dessert, j'en raffole depuis mon enfance.

C'est un plat Vietnamien que l'on retrouve très souvent en dessert dans les restaurants Asiatiques.

Il est très simple à faire, peu coûteux et tellement bon !!

Tapioca au lait de coco et aux bananes

Ingrédients (pour 6 ramequins)

 

400 ml de lait de coco

70 g de sucre

200 ml d'eau

50 g de tapioca

3 bananes

 

Pour les décors

Cacahuètes grillées

Graines de sésame grillées

Noix de coco

 

Préparation

 

Faire tremper le tapioca dans de l'eau froide pendant 30 minutes.

Tapioca au lait de coco et aux bananesTapioca au lait de coco et aux bananesTapioca au lait de coco et aux bananes

Verser le lait de coco, l'eau et le sucre dans une casserole. Porter à ébullition.

Ajouter le tapioca égoutté et laisser cuire à petit frémissement pendant 20 minutes.

Tapioca au lait de coco et aux bananesTapioca au lait de coco et aux bananesTapioca au lait de coco et aux bananes

Couper les bananes en rondelles. En garder quelques unes pour la décoration.

Ajouter au tapioca au lait de coco et prolonger la cuisson 10 minutes.

Le mélange épaissit au fur et à mesure.

Tapioca au lait de coco et aux bananesTapioca au lait de coco et aux bananesTapioca au lait de coco et aux bananes

Il n'y a plus qu'à verser le mélange des coupes et à les décorer avec des rondelles de bananes, des cacahuètes grillées émiettées ou de la noix de coco.

J'ai utilisé des nougats noirs pistaches et cacahuètes que j'ai réduits en petits morceaux pour cette fois.

Tapioca au lait de coco et aux bananes

Bonne dégustation !!

Chouquettes

19 Octobre 2014 , Rédigé par Sylvie Publié dans #Choux, #Chouquette, #Boulange, #Mignardise, #Gourmandises

Les chouquettes sont faites à base de pâte à choux et parsemées de sucre perlé. C'est un grand classique qui se mange sans faim et plutôt par gourmandise.

On peut y rajouter du caramel ou des amandes effilées.

Le problème, c'est que dès qu'on a goûté la première, on ne peut plus s'arrêter.

ChouquettesChouquettes

Ingrédients (pour une quarantaine)

 

250 ml d'eau

1/2 cuillère à café de sel (2,5 ml)

100 g de beurre

150 g de farine

4 œufs

Sucre perlé (80 g environ)

 

Facultatif

Amandes effilées

Sucre en poudre pour faire du caramel (20 à 50 g en fonction de ce qu'on veut)

 

Préparation

 

Préparer et rassembler tous les ingrédients.

Verser l'eau et le sel dans une casserole. Ajouter le beurre coupé en dés et porter à ébullition. Le beurre doit être parfaitement fondu.

ChouquettesChouquettes
ChouquettesChouquettes

Hors du feu, rajouter la farine d'un coup et mélanger avec une cuillère en bois.

Remettre sur feu moyen et dessécher la pâte sans cesser de remuer.

Une pellicule va apparaître au fond de la casserole, c'est normal. Continuer de remuer jusqu'à ce que la pâte n'adhère plus à la casserole ni à la cuillère en bois et que la pellicule au fond a disparu.

ChouquettesChouquettesChouquettes
ChouquettesChouquettesChouquettes

Verser la pâte à choux dans le bol d'un robot.

Pendant que la pâte refroidit, battre les œufs avec une fourchette.

Quand la pâte est tiède, régler la vitesse du robot sur 1 à 2 et ajouter les œufs battus en plusieurs fois en attendant que l'œuf soit bien absorbé avant d'en ajouter de nouveau.

Lorsque la pâte est bien brillante et qu'un t§rait tracé avec la spatule se referme, la pâte est prête.

Débarrasser la pâte dans une poche à douille munie d'une douille lisse pour des chouquettes classiques ou d'une douille cannelée à dents fines, ce que j'ai utilisé, en fonction de la forme souhaitée.

ChouquettesChouquettesChouquettes
ChouquettesChouquettesChouquettes
ChouquettesChouquettesChouquettes

Préchauffer le four à 180°C.

 

Dresser les formes souhaitées sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier sulfurisé.

Paresemer de sucre perlé et éventuellement d'amandes effilées ou les deux.

Petite astuce pour obtenir des choux un peu caramélisé dessous : placer des grains de sucre perlé sur le pourtour de la base des choux. Le sucre va ainsi se transformer en caramel pendant la cuisson.

ChouquettesChouquettes
ChouquettesChouquettes

Enfourner pour 25 minutes. Pour des chouquettes un peu plus grosses, 30 minutes.

Après 5 minutes de cuisson, les chouquettes sont déjà bien gonflées.

Prendre soin d'entr'ouvrir à peine le four 5 minutes avant la fin de la cuisson, en plusieurs fois, pour évacuer la vapeur accumulée. Après la cuisson, laisser les chouquettes encore 5 minutes dans le four arrêté, porte légèrement entr'ouverte.

Les laisser refroidir sur une grille.

 

ChouquettesChouquettesChouquettes
ChouquettesChouquettesChouquettes

Si on veut des chouquettes encore plus croustillante, c'est le moment de faire un caramel et d'en verser dessus.

Mettre le sucre dans une casserole. Faire chauffer à sec sur feu moyen jusqu'à ce que le caramel soit bien coloré.

ChouquettesChouquettesChouquettes

Le verser sur les chouquettes à l'aide d'une cuillère.

ChouquettesChouquettes

Bonne dégustation !!

Tomates séchées confites au basilic, à la sauge et à l'ail

3 Octobre 2014 , Rédigé par Sylvie Publié dans #Tomate, #Séché, #Confite, #Basilic, #Sauge, #Ail, #Balsamique, #Confit

Les tomates séchées sont des tomates qui ont été mises à sécher au soleil pour permettre leur conservation par leur état déshydraté.

Elles ont une saveur très concentrée et se dégustent à l'apéro, en antipasti, en condiment ou encore en pesto rosso (pistou rouge dans lequel le basilic est remplacé par les tomates séchées).

J'ai acheté les tomates séchées, mais je vais bientôt les réaliser et je posterai la recette dès qu'elles seront prêtes.

J'ai ramené de la fleur de sel et du poivre de Madagascar de l'Île d'Oléron que j'ai utilisés pour cette préparation.

Cette fleur de sel est un produit entièrement naturel. Les cristaux se forment à la surface de l'eau lorsque l'évaporation est très importante. Cette pellicule n'entrant pas en contact avec les fonds argileux, les cristaux sont d'une blancheur éclatante.

Les cristaux de fleur de sel de l'île d'Oléron que j'ai ramenés ont la particularité d'être pyramidaux et creux.

Tomates séchées confites au basilic, à la sauge et à l'ail

Ingrédients (Pour 2 bocaux moyens, l'équivalent de deux pots de confiture de 370 g)

 

500 g de tomates séchées

250 ml de vinaigre balsamique

250 ml de vin blanc

500 ml d'eau

Fleur de sel

Poivre concassé (de Madagascar pour cette réalisation)

Basilic

Sauge

3 gousses d'ail

1 feuille de laurier par pot

Huile d'olive (environ 250 ml)

 

Préparation

 

Préparer la marinade.

Verser l'eau, le vinaigre balsamique et le vin blanc dans une casserole.

Porter à ébullition. Baisser le feu et déposer les tomates dans la casserole. Laisser 10 minutes à frémissement. Arrêter la cuisson. Laisser tremper les tomates jusqu'à refroidissement.

 

Tomates séchées confites au basilic, à la sauge et à l'ailTomates séchées confites au basilic, à la sauge et à l'ailTomates séchées confites au basilic, à la sauge et à l'ail

Déposer les tomates refroidies sur une grille et laisser égoutter toute une nuit.

Le lendemain, déposer les tomates sur du papier absorbant pour enlever l'excédent de liquide.

Tomates séchées confites au basilic, à la sauge et à l'ailTomates séchées confites au basilic, à la sauge et à l'ailTomates séchées confites au basilic, à la sauge et à l'ail

A ce stade, j'avais déjà mangé quelques tomates, il fallait bien goûter !!

 

Rassembler le reste des ingrédients.

Couper les gousses d'ail en lamelles en les ayant dégermées si nécessaire.

Dépose 3 ou 4 tomates au fond d'un pot. Ajouter 2 ou 3 grains de fleur de sel, quelques éclats de poivre, 1 ou 2 lamelles d'ail, 1 feuille de basilic et 1 feuille de sauge.

Répéter l'opération jusqu'à épuisement des tomates en les tassant relativement.

Tomates séchées confites au basilic, à la sauge et à l'ailTomates séchées confites au basilic, à la sauge et à l'ailTomates séchées confites au basilic, à la sauge et à l'ail

Il ne reste plus qu'à recouvrir les tomates d'huile d'olive. Bien taper le fond des pots pour faire remonter l'air à la surface.

Laisser mariner au moins un mois avant de déguster.

Les tomates confites se conservent plusieurs mois dans l'huile. Si elles sont conservées au réfrigérateur, il faut les sortir au moins 1 heure avant la dégustation.

Tomates séchées confites au basilic, à la sauge et à l'ailTomates séchées confites au basilic, à la sauge et à l'ail

Bonne dégustation !!

Eglade (ou éclade) de moules

21 Septembre 2014 , Rédigé par Sylvie Publié dans #Moule, #Eglade, #Eclade, #Charente, #Oléron, #Royan

Depuis quelques semaines, j'avais envie d'essayer de faire une églade de moules. Ce plat est une spécialité de Charente-Maritime et plus particulièrement, de l'île d'Oléron et de la région de Royan.

Donc, de retour de l'île d'Oléron où nous avons assisté à cette préparation, je me suis décidée à la préparer.

C'est un plat facile à faire, qui dégage des odeurs incroyables et qui est très convivial.

Par contre, il faut prévoir les rince-doigts car la cendre, même si elle a été dispersée, est partout sur les coquilles des moules.

Eglade (ou éclade) de moules

Ingédients (pour 2 personnes)

 

Eglade

2 litres de moules (1 kg)

Quelques feuilles de laurier (facultatif)

Aiguilles de pins

 

Accompagnement

Tartines de beurre salé

Vin blanc ou Pineau des Charentes

 

Matériel

Une planche en bois (à laisser tremper éventuellement dans de l'eau toute la nuit si elle est fine)

 

Préparation

 

Laver les moules sous l'eau claire. Il n'est pas nécessaire d'enlever la barbe si il y en a, celle-ci brûlera pendant la cuisson.

 

Eglade (ou éclade) de moules

Disposer longitudinalement quatre moules en forme de croix au cœur de la planche. Il faut veiller à placer vers le bas le côté qui va s'ouvrir.

Le début n'est pas facile car les moules ne tiennent pas forcément en équilibre sur la tranche. Pour les premières, il est préférable d'utiliser celles qui sont légèrement ouvertes et qui seront ainsi en équilibre sur leur deux coquilles. Il faut procéder délicatement car en plus, elles glissent et si l'une d'entre elles glisse sur le côté, elle entraîne les autres comme avec des dominos....

Disposer de nouveau quatre moules entre les précédentes, puis intercaler les autres moules de la même manière jusqu'à épuisement.

Eglade (ou éclade) de moulesEglade (ou éclade) de moules
Eglade (ou éclade) de moules

Recouvrir les moules d'aiguilles de pin sur une hauteur d'environ 10 cm. Si on veut y insérer des feuilles de laurier, il suffit de faire une première couche d'aiguilles de pin, de mettre des feuilles de laurier dessus et de recouvrir d'une seconde couche d'aiguilles de pin.

Déposer la planche dans un endroit dégagé et prendre les précautions nécessaires pour arrêter rapidement un feu lorsqu'il y a de grandes flammes. (Arroser la végétation alentour, garder un tuyau d'eau à portée, etc)

Eglade (ou éclade) de moulesEglade (ou éclade) de moulesEglade (ou éclade) de moules

Ensuite, rien de plus simple, il suffit d'enflammer. Çà prend très vite et les aiguilles de pin brûlent très bien.

Les moules vont s'ouvrir sous l'effet de la chaleur, perdre leur eau qui va se transformer en vapeur et permettre une bonne cuisson de ces dernières qui auront un inégalable goût fumé.

On peut rajouter des aiguilles de pin si on estime que les moules ne sont pas suffisamment cuites et renouveler l'opération. Il faut compter cinq minutes pour une bonne cuisson. C'est le temps que çà a duré pour ce plateau et les moules étaient parfaites.

Bien sûr, plus le plateau est grand, plus il faut de temps.

Quand tout a brûlé, disperser les cendres restantes avec un morceau de carton ou autre.

Eglade (ou éclade) de moulesEglade (ou éclade) de moules
Eglade (ou éclade) de moulesEglade (ou éclade) de moules

Servir avec des tartines de beurre salé et un bon vin blanc ou pineau des Charentes.

 

Bonne dégustation !!

Daube de sanglier

5 Septembre 2014 , Rédigé par Sylvie Publié dans #Daube, #Sanglier, #Lard, #Oignons, #Vin, #Gigondas, #Mijoté, #Plat, #Gibier

On m'a donné une épaule de sanglier et j'ai donc décidé de la cuisiner en daube avec des gnocchi maison.

Je n'ai pas pesé l'épaule, mais elle provenait d'une belle bête, elle était de taille.

J'ai obtenu une cocotte presque pleine de daube, je pense qu'on était aux environs des 8 kilos, peut être plus.

Pour la daube, il faut un vin corsé. J'ai utilisé un Gigondas à 14,5° et il faut être patient et la laisser mijoter encore et encore, la préparation se fait sur deux jours au minimum, mais c'est bien meilleur sur trois jours.

Cette viande sentait très fort, vraiment, et du fait, çà a été une épreuve pour la découper, mais une fois marinée puis cuisinée, tout cela avait disparu et elle était très bonne.

Daube de sanglier

Ingrédients

 

1 épaule ou un cuissot (ou les deux s'il s'agit d'un jeune)

 

Pour la marinade

2 oignons

7 ou 8 carottes

3 clous de girofles

3 gousses d'ail écrasées

3 ou 4 feuilles de laurier

3 ou 4 branches de thym

1 bouteille 750 ml de Gigondas

2 cuillères à soupe d'huile d'olive

Sel, poivre, quelques grains de poivre de Séchuan

 

Pour la cuisson

Les carottes de la marinade

La marinade filtrée

1 oignon

3 gousses d'ail écrasées

3 feuilles de laurier, 3 branches de thym

Persil ciselé

4 ou 5 tranches de lard fumé

1 sachet de 170 g d'olive vertes dénoyautées

2 pincées de piment d'Espelette

2 cuillères à soupe de farine pour lier la sauce

Sel, poivre (attention avec le lard et les olives vertes pour le sel)

 

Pour les gnocchis, la recette se trouve ici.

 

Préparation

 

Et bien la première chose à faire est de désosser la viande. Sans être boucher, il suffit de suivre les os et les muscles et de découper tantôt à l'aide d'un ciseau, tantôt à l'aide d'un couteau d'office.

Personnellement, je dégraisse toujours la viande. J'ai beaucoup de mal à laisser du gras animal dans ce que je cuisine. J'en laisse vraiment juste un tout petit peu car çà donne quand même du goût.

Une fois désossée, détailler la viande en gros cubes.

Daube de sanglierDaube de sanglierDaube de sanglier

Ensuite, on rassemble les ingrédients de la marinade.

Eplucher et rincer les carottes. Les couper en rondelles.

Emincer les oignons. Ecraser les gousses d'ail.

Mettre le tout sur la viande avec le thym, le laurier et les graines de poivre de Séchuan et recouvrir avec le vin. Saler, poivrer. Remuer un peu pour homogénéiser la marinade.

Couvrir le saladier et laisser mariner tranquillement au réfrigérateur jusqu'au lendemain.

Daube de sanglierDaube de sanglierDaube de sanglier
Daube de sanglierDaube de sanglierDaube de sanglier
Daube de sanglierDaube de sanglierDaube de sanglier

Le lendemain, retirer la viande de la marinade et l'égoutter dans une passoire en veillant à récupérer le jus, il ne faut pas en perdre une miette, çà serait dommage.

Faire chauffer à feu vif une poêle anti-adhérente sans matière grasse et y saisir la viande de chaque côté. Mettre au fur et à mesure dans une cocotte.

Daube de sanglierDaube de sanglierDaube de sanglier
Daube de sanglier

Filtrer la marinade, garder le jus, récupérer les carottes et les rincer à l'eau puis jeter le reste des ingrédients.

Emincer l'oignon et couper le lard en dés épais.

Faire chauffer une poêle anti-adhérente sur feu vif sans matière grasse et y faire revenir le lard et les oignons en même temps jusqu'à ce qu'ils soient bien dorés.

Mettre les carottes, le thym, les gousses d'ail écrasées, le laurier, les lardons et oignons revenus, les olives et le persil dans la cocotte.

Mélanger la farine dans un peu sauce, puis l'ajouter au reste de sauce. Verser le tout dans la cocotte. Ajouter un peu d'eau si nécessaire pour arriver à fleur de la viande.

Assaisoner avec le sel, le poivre et le piment d'Espelette.

Remuer puis mettre la cocotte sur feu doux et laisser mijoter avec le couvercle mais pas en pression pendant une petite heure.

On peut déguster la daube à cette étape, mais c'est dommage, elle sera encore meilleure le lendemain.

Daube de sanglierDaube de sanglierDaube de sanglier
Daube de sanglierDaube de sanglierDaube de sanglier
Daube de sanglierDaube de sanglierDaube de sanglier

Faire chauffer de nouveau à feu doux et laisser mijoter encore une bonne demi-heure.

Transvaser dans le plat de service et servir avec des gnocchi, des pâtes fraîches ou encore des raviolis.

Daube de sanglier

Bonne dégustation !!