Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles récents

Fougasse à la fleur d'oranger (pompe à huile)

20 Décembre 2016 , Rédigé par Sylvie Publié dans #Fougasse, #Boulange, #Oranger, #Fleur, #Pompe à huile, #Noël, #Dessert, #Treize desserts

La pompe à huile est une fougasse parfumée à la fleur d'oranger et fait partie des treize desserts de Noël de notre belle Provence.

J'ai retrouvé les saveurs des fougasses de mon enfance lors d'un cours de cuisine avec Vincent Catala, Chef Pâtissier, pendant lequel nous avons revisité ces fameux treize desserts de Noël (Ce cours fera l'objet d'un article ultérieur).

Ce jour-là nous avons revisité la pompe à huile avec de l'huile d'olive du Moulin d'Opio façon baba au Marc de Provence.

La recette que je développe ici a donc été adaptée pour la fougasse traditionnelle.

Cette recette est réalisée sur trois jours.

Fougasse à la fleur d'oranger (pompe à huile)

Ingrédients (pour 8 fougasses moyennes)

 

600 g de farine type 55 (200 g + 400 g)

40 g de levure de boulanger fraîche

110 ml d'eau tiède

30 ml d'eau de fleur d'oranger

125 g de sucre de canne

3 œufs

150 g d'huile d'olive

1 zeste d'orange

 

A la sortie du four

25 ml d'eau de fleur d'oranger

25 ml d'huile d'olive

Sucre en poudre

 

Préparation

 

Jour J-2 / Préparation du levain

Emietter la levure dans l'eau tiède et la fleur d'oranger. Ajouter 200 g de farine.

Bien mélanger, filmer et laisser reposer à température ambiante jusqu'au lendemain.

 

Fougasse à la fleur d'oranger (pompe à huile)Fougasse à la fleur d'oranger (pompe à huile)Fougasse à la fleur d'oranger (pompe à huile)

Jour J-1 / Préparation de la pâte

Le levain a bien fermenté. Enlever le film et ajouter le zeste d'une orange non traitée.

Fougasse à la fleur d'oranger (pompe à huile)Fougasse à la fleur d'oranger (pompe à huile)Fougasse à la fleur d'oranger (pompe à huile)

Mettre le reste de farine (400 g) dans le bol d'un robot muni du crochet avec le sucre de canne, le sel, l'huile d'olive et les œufs.

Laisser tourner quelques minutes à vitesse moyenne.

Ajouter le levain avec les zestes d'orange et poursuivre le pétrissage à voitesse moyenne jusqu'à l'obtention d'une pâte lisse et brillante.

Filmer la pâte et la laisser reposer toute la nuit au réfrigérateur.

Fougasse à la fleur d'oranger (pompe à huile)Fougasse à la fleur d'oranger (pompe à huile)Fougasse à la fleur d'oranger (pompe à huile)
Fougasse à la fleur d'oranger (pompe à huile)Fougasse à la fleur d'oranger (pompe à huile)Fougasse à la fleur d'oranger (pompe à huile)

Jour J - Façonnage et cuisson

Préchauffer le four à thermostat 180°C.

Verser la pâte sur le plan de travail et la détailler en huit parts égales.

Garder la pâte non utilisée au frais pendant le façconnage de chaque fougasse.

Chasser l'air des pâton et les mettre en forme avec la paume de la main.

Faire des entailles au ciseau comme sur une feuille.

Déposer les fougasses sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.

Laisser lever jusqu'à ce qu'elles doublent de volume.

Fougasse à la fleur d'oranger (pompe à huile)Fougasse à la fleur d'oranger (pompe à huile)Fougasse à la fleur d'oranger (pompe à huile)

Enfourner pour 12 à 15 minutes en chaleur tournante (à adapter en fonction de chaque four). Les fougasses doivent être dorées mais pas trop colorées.

Dès qu'elle sont sorties du four, badigeonner au pinceau le dessus des fougasses avec le mélange huile d'olive/eau de fleur d'oranger. On entend alors un délicieux crêpitement, j'adore...

Saupoudrer les fougasses avec un peu de sucre en poudre.

Laisser refroidir sur une grille.

Fougasse à la fleur d'oranger (pompe à huile)Fougasse à la fleur d'oranger (pompe à huile)Fougasse à la fleur d'oranger (pompe à huile)
Fougasse à la fleur d'oranger (pompe à huile)

Bonne dégustation !!

Fougasse à la fleur d'oranger (pompe à huile)
Voir les commentaires

Fougasse (pompe à huile) à l'anis vert, à la fleur d'oranger et aux écorces d'oranges confites

20 Décembre 2016 , Rédigé par Sylvie Publié dans #Fougasse, #Anis, #Orange, #Confite, #Ecorce, #Pompe, #Huile, #Noël, #Provence

Voici une autre version de pompe à huile, toujours avec de la fleur d'oranger mais avec en plus des grains d'anis vert et des écorces d'oranges confites.

Encore une spécialité provençale qui fait partie des treize desserts de Noël.

C'est juste une tuerie que j'adore préparer.

Fougasse (pompe à huile) à l'anis vert, à la fleur d'oranger et aux écorces d'oranges confites

Ingrédients (Pour 8 moyens ou 12 petits)

 

Levain

180 g de farine T55

110 g de lait entier

42 g de levure fraîche de boulanger (1 cube)

 

Pâte

420 g de farine T55

100 g de sucre

7 g de sel

La totalité du levain de la veille

2 œufs + 1 jaune d'œuf (l'ensemble œufs + jaune pesant ± 120 g)

65 g d'huile d'olive

38 g d'eau de fleur d'oranger

25 g d'eau

70 g de beurre doux en dés

6 g de grains d'anis

70 g d'écorces d'oranges confites en dés

 

Sucre en poudre

50 g d'huile d'olive

50 g d'eau de fleur d'oranger

 

Préparation

 

Jour J-2

Préparer le levain.

Mettre la farine et le lait dans un bol. Emietter la levure fraîche dessus. Mélanger et laisser reposer à température ambiante jusqu'au lendemain.

Fougasse (pompe à huile) à l'anis vert, à la fleur d'oranger et aux écorces d'oranges confitesFougasse (pompe à huile) à l'anis vert, à la fleur d'oranger et aux écorces d'oranges confites

Jour J-1

On a obtenu un beau levain.

Fougasse (pompe à huile) à l'anis vert, à la fleur d'oranger et aux écorces d'oranges confites

Mettre la farine, le sucre, le sel, les œufs et le jaune, l'huile d'olive, la fleur d'oranger et l'eau dans le bol d'un robot équipé du crochet.

Faire tourner pendant environ 10 minutes puis ajouter le beurre coupé en dés.

Pétrir jusqu'au plein développement du gluten (on voit la formation de fils, la pâte devient élastique, si elle casse quand on tire dessus, il faut pétrir encore).

Ajouter les grains d'anis et les dés d'oranges confites. Pétrir juste pour bien homogénéiser.

Débarrasser dans un un grand saladier, couvrir (ou comme moi dans un grand sac à zip fariné) et laisser lever au réfrigérateur toute la nuit.

Fougasse (pompe à huile) à l'anis vert, à la fleur d'oranger et aux écorces d'oranges confitesFougasse (pompe à huile) à l'anis vert, à la fleur d'oranger et aux écorces d'oranges confitesFougasse (pompe à huile) à l'anis vert, à la fleur d'oranger et aux écorces d'oranges confites
Fougasse (pompe à huile) à l'anis vert, à la fleur d'oranger et aux écorces d'oranges confitesFougasse (pompe à huile) à l'anis vert, à la fleur d'oranger et aux écorces d'oranges confitesFougasse (pompe à huile) à l'anis vert, à la fleur d'oranger et aux écorces d'oranges confites

Jour J

Sortir la pâte du réfrigérateur. La peser et la diviser en douze parts égales.

Fougasse (pompe à huile) à l'anis vert, à la fleur d'oranger et aux écorces d'oranges confitesFougasse (pompe à huile) à l'anis vert, à la fleur d'oranger et aux écorces d'oranges confitesFougasse (pompe à huile) à l'anis vert, à la fleur d'oranger et aux écorces d'oranges confites

Etaler chaque pâton avec la paume de la main en forme ovale.

Découper trois encoches au centre. J'ai utilisé une carte de fidélité format carte de crédit (une que j'utilise très rarement et bien nettoyée bien sûr). Puis découper quatre petites encoches à l'extérieur entre chaque encoche du centre.

Déposer les fougasses sur des plaques recouvertes de papier sulfurisé et laisser lever trente minutes à température 40°C dans le four ou jusqu'à ce que la pâte double de volume si la température ambiante n'est pas très élevée.

Fougasse (pompe à huile) à l'anis vert, à la fleur d'oranger et aux écorces d'oranges confitesFougasse (pompe à huile) à l'anis vert, à la fleur d'oranger et aux écorces d'oranges confitesFougasse (pompe à huile) à l'anis vert, à la fleur d'oranger et aux écorces d'oranges confites
Fougasse (pompe à huile) à l'anis vert, à la fleur d'oranger et aux écorces d'oranges confitesFougasse (pompe à huile) à l'anis vert, à la fleur d'oranger et aux écorces d'oranges confitesFougasse (pompe à huile) à l'anis vert, à la fleur d'oranger et aux écorces d'oranges confites

Préchauffer le four à 180°C en chaleur tournante.

Enfourner à mi-hauteur deux plaques à la fois pour 12 minutes en inversant les plaques à mi-cuisson (passer la plaque de dessous au dessus et vice-versa).

Mélanger l'huile d'olive et la fleur d'oranger.

Dès la sortie du four, badigeonner les fougasses avec le mélange huile d'olive/fleur d'oranger en l'agitant très souvent avec le pinceau car l'huile remonte à la surface.

Saupoudrer immédiatement avec le sucre en poudre.

Laisser refroidir sur une grille.

Fougasse (pompe à huile) à l'anis vert, à la fleur d'oranger et aux écorces d'oranges confitesFougasse (pompe à huile) à l'anis vert, à la fleur d'oranger et aux écorces d'oranges confitesFougasse (pompe à huile) à l'anis vert, à la fleur d'oranger et aux écorces d'oranges confites
Fougasse (pompe à huile) à l'anis vert, à la fleur d'oranger et aux écorces d'oranges confites

Bonne dégustation !!

Voir les commentaires

Terrine de faisan

19 Décembre 2016 , Rédigé par Sylvie Publié dans #Terrine, #Faisan, #Gibier, #Veau, #Lard, #Pistache

On m'a donné un faisan et deux perdrix et j'ai cherché des recettes pour les préparer. J'ai préparé les perdrix rôties au four (ce qui les rend un peu sèches) donc j'ai cherché autre chose. Je suis tombée sur cette recette de terrine sur cuisineAZ qui m'a bien inspirée mais que j'ai un peu modifiée et j'ai fait le bon choix car les saveurs de cette dernière sont juste irrésistibles.

Terrine de faisan

Ingrédients

1 faisan plumé et désossé dont on conserve le foie

300 g de lardons nature

100 g de noix de veau

100 g de chair à saucisses

2 foies de volaille

2 œufs

50 g de pistaches fraîches non salées

200 ml de porto rouge

1/2 cuillère à café de cinq épices

1 pincée de noix de muscade en poudre

1 cuillère à café de thym frais ou surgelé

2 bardes de lard (j'ai fait sans, j'en ai pas trouvé)

25 g de beurre

1 cuillère à café de poivre

2 cuillères à café de sel

Préparation

La veille.

Découper la chair du faisan en petits cubes. Découper la noix de veau et la hacher avec les lardons. Mélanger le tout. Ajouter le porto, le sucre, les épices et le thym.

Laisser macérer 12 heures au moins au frais.

Terrine de faisanTerrine de faisanTerrine de faisan
Terrine de faisanTerrine de faisanTerrine de faisan
Terrine de faisanTerrine de faisan

Le lendemain.

Préchauffer le four à 150°C (Th 5) avec la lèchefrite remplie d'eau.

Concasser les pistaches avec un couteau lisse.

Ajouter aux viandes macérées ainsi que la chair à saucisses et les œufs.

Faire revenir les foies de volailles et celui du faisan dans le beurre. Découper en petits cubes.

Terrine de faisanTerrine de faisanTerrine de faisan
Terrine de faisanTerrine de faisanTerrine de faisan
Terrine de faisanTerrine de faisanTerrine de faisan

Barder (éventuellement) un moule à terrine ou à défaut, un moule à cake.

Ou mettre une feuille de papier sulfurisé au fond du moule, la recouvrir de film transparent puis déposer 2feuilles de laurier, 1 branche de romarin et une branche de thym.

Verser la préparation par dessus. Enrouler de film transparent, puis de papier aluminium.

Terrine de faisanTerrine de faisan

Enfourner au bain-marie pendant 1 H 30. Laisser refroidir dans le four éteint.

Oter le papier aluminium et mettre au frais pour 24 H minimum.

Terrine de faisanTerrine de faisan

Découper en tranches et servir en entrée ou en à l'apéro sur des toasts.

Terrine de faisanTerrine de faisan

Bonne dégustation !!

Voir les commentaires

Gianduiotti - Gianduja

18 Décembre 2016 , Rédigé par Sylvie Publié dans #Gianduiotti, #Gianduja, #Chocolat, #Gourmandises, #Noisette

Cette spécialité italienne à base de noisettes et de chocolat est un pur délice. Très simple à mettre en œuvre avec un bon mixer, on peut la décliner en plusieurs variantes et parfums suivant ses goûts.

Pour ma part, je les aime au chocolat au lait et bon bon goût de praliné qui est, de loin , mon parfum préféré.

Ceux sur la photo de couverture on t été faits avec de la pralinoise et ceux sur la dernière photo, avec du chocolat noir

Gianduiotti - Gianduja

Ingrédients

 

Au choix suivant les goûts :

 

200 g de noisettes grillées

300 g de chocolat noir

50 g de chocolat blanc

20 g de sucre

 

ou

 

200 g de noisettes grillées

350 g de pralinoise

20 g de sucre

 

ou

 

200 g de noisettes grillées

300 g de chocolat au lait

50 g de chocolat blanc

20 g de sucre

 

On peut aussi rajouter de l'extrait de vanille ou de l'extrait de café.

 

Préparation

 

Verser les noisettes dans un mixer petit à petit jusqu'à ce les noisettes soient réduites en poudre et s'amalgament sur le bords du mixer.

A l'aide d'une maryse, racler les bords du bol et remettre la poudre au centre puis mixer de nouveau en augmentant la vitesse progressivement.

La préparation va spontanément chauffer et provoquer la liquéfaction des huiles contenues dans les noisettes. Mixer jusqu'à l'obtention d'une préparation la plus liquide possible.

Gianduiotti - GiandujaGianduiotti - Gianduja

Faire fondre le chocolat au bain marie et l'ajouter aux noisettes.

Mixer à vitesse maximale pendant deux à trois minutes afin d'obtenir un appareil très fluide avec le moins de grains possible.

Gianduiotti - GiandujaGianduiotti - Gianduja

Verser la préparation dans les moules silicone.

Laisser durcir quelques heures à température ambiante.

Gianduiotti - GiandujaGianduiotti - Gianduja

Placer les moules toute une nuit au réfrigérateur.

Démouler et emballer dans du papier aluminium très fin.

Conserver au frais.

Gianduiotti - Gianduja

Bonne dégustation !!

A gauche, ceux du commerce, à droite, les miens :) :)

A gauche, ceux du commerce, à droite, les miens :) :)

Voir les commentaires

Ravioles aux fromages

3 Juillet 2016 , Rédigé par Sylvie Publié dans #Ravioles, #Dauphiné, #Royans, #Fromage, #Persil, #Comté, #Emmenthal, #Chèvre, #Romans

J'adore les ravioles au fromage. Il y a longtemps que j'avais envie d'en faire. Cette recette n'est pas celle des ravioles du Dauphiné, mais juste des ravioles aux fromages avec ma propre recette de pâte à raviolis chinois. Moi j'aime bien la petite pointe de curcuma dans ma pâte.

Je ferai ultérieurement les véritables ravioles du Dauphiné.

Ravioles aux fromages

Ingrédients

 

Pâte

250 g de farine

1/2 cuillère à café de sel

100 ml d'eau

1 gros œuf

1/2 cuillère à café de curcuma en poudre

 

Garniture

200 g de comté

100 g de tomme de montagne (ou d'emmental)

100 g de chèvre frais (petit Billy)

50 g de feuilles de persil (1 botte)

25 g de beurre

Poivre du moulin

 

Préparation

 

1. La pâte

Mélanger la farine, le sel et le curcuma dans un bol.

Ajouter l'œuf puis l'eau et mélanger. Verser sur le plan de travail et travailler la pâte jusqu'à ce qu'elle soit lisse. Ajouter l'huile, travailler de nouveau la pâte pour la faire absorber puis filmer et mettre au frais.

Ravioles aux fromagesRavioles aux fromagesRavioles aux fromages
Ravioles aux fromagesRavioles aux fromagesRavioles aux fromages

2. La garniture

Hacher le persil très fin et le faire dorer quelques minutres dans une poêle avec le beurre sur feu moyen.

Râper les fromage, ajouter le fromage de chèvre, les œufs, du poivre et le persil refroidi.

Bien malaxer. Bien vérifier l'assaisonnement pour le sel (avec le fromage, il n'est pas forcément nécessaire).

 

Ravioles aux fromagesRavioles aux fromagesRavioles aux fromages
Ravioles aux fromagesRavioles aux fromagesRavioles aux fromages

3. Le montage

Prélever un peu de pâte et la passer au laminoir en commençant du cran le plus épais jusqu'au plus fin en ajoutant de la farine jusqu'à ce que la pâte ne colle plus.

Etaler la pâte sur le moule à ravioles.

Garnir les alvéoles avec la farce. Recouvrir d'une seconde couche de pâte. Former les ravioles en scellant les pâtes avec le rouleau. Garder lesplaques de ravioles entières. Elles se décolleront à la cuisson.

Ravioles aux fromages

4. la cuisson

Porter un grand volume d'eau salée à ébullition.

Faire cuire les ravioles jusqu'à ce qu'elle remontent à la surface.

Les sortir avec une écumoire et servir immédiatement avec de la crème, de la sauce tomate ou tout autre sauce selon ses goûts.

Ravioles aux fromages

On peut varier la forme des ravioles si on ne dispose pas de laminoir ou de plaque à ravioles. Il suffit d'étaler la pâte très finement, de découper des ronds avec un emporte-pièces, de garnir avec la farce et de plier. La cuisson est la même.

Ravioles aux fromagesRavioles aux fromagesRavioles aux fromages
Ravioles aux fromagesRavioles aux fromagesRavioles aux fromages

Bonne dégustation !!

Voir les commentaires

Glace vanille noix de Pécan caramélisées

23 Juin 2016 , Rédigé par Sylvie Publié dans #Glace, #Pécan, #Vanille, #Caramel, #Dessert, #Caramélisées, #Cornet, #Noix

Cette glace, c'est juste une tuerie. Riche, certes, mais c'est tellement bon.....

Même principe que la crème anglaise, avec de la crème pour plus d'onctuosité. Je prépare la base de la glace la veille et la laisse toute la nuit au réfrigérateur. La prise en turbine est ainsi très rapide (la glace est prête en 20 minutes).

La fameuse marque que l'on s'arrache peut aller se rhabiller, cette glace maison est bien meilleure.

En utilisant la même base de glace, on peut décliner la garniture suivant ses envies.

Glace vanille noix de Pécan caramélisées

Ingrédients

 

Glace

4 jaunes d'œufs (gros = 85/90 g)

90 g de sucre

1 cuillère à café d'extrait de vanille

300 ml de lait

200 ml de crème liquide

 

Garniture

100 g de noix de pécan

50 g de sucre

Sauce caramel

 

Préparation

 

Dans une jatte, blanchir les jaunes avec le sucre et la vanille.

Faire chauffer le lait et la crème à la limite de l'ébullition.

Délayer peu à peu les jaunes blanchis avec le le mélange lait/crème puis remettre le tout dans la casserole et faire épaissir sur feu moyen quelques minutes. Réserver puis laisser refroidir au réfrigérateur avant de mettre en sorbetière pour faire prendre la glace.

Couper les noix de pécan en petits morceaux, les faire chauffer dans une poêle avec le sucre et faire caraméliser sur feu moyen. Laisser refroidir.

Lorsque la glace est prise, la verser dans le récipient de conservation en alternant avec les noix de pécan et un peu de sauce caramel. Donner 2 ou 3 tours avec une maryse.

Réserver au congélateur ou déguster immédiatemment.

Bonne dégustation !! Sans modération..... :) :)

Voir les commentaires

Pavlova meringue citron vert, chantilly mascarpone vanille et fruits frais

19 Juin 2016 , Rédigé par Sylvie Publié dans #Pavlova, #Meringue, #chantilly, #fruits, #Dessert, #Mascarpone, #Crème, #Vanille

C'est un dessert très simple à réaliser et incroyablement léger. Avec tous les fruits dont on dispose en cette saison, le choix est vaste et les combinaisons nombreuses. Je l'ai réalisé pour la fête des pères à la demande de ma fille et c'était un très bon choix.

J'ai coloré la meringue en rose et saupoudré la pavlova de sucre glace additionné de colorant, ce qui a donné encore d'autres contrastes de couleurs à ce dessert.

La meringue est croustillante et très moelleuse et légère à la fois. Les fruits frais apportent de la fraîcheur en fin de repas.

Pavlova meringue citron vert, chantilly mascarpone vanille et fruits frais

Ingrédients (pour 12 à 15 personnes)

 

Meringue

130 g de blancs d'œufs

130 g de sucre en poudre

130 g de sucre glace

Zeste d'un citron vert

Colorant rose

1 pointe de crème de tartre

 

Chantilly

250 g de mascarpone

300 ml de crème liquide 30% de matières grasses

1/2 cuillère à cafe de vanille en poudre ou d'extrait de vanille

2 cuillères à soupe de sucre

 

Garniture

125 g de framboises

250 g de fraises

100 g de myrtilles

1/2 ananas

1/2 mangue

Quelques cerises

1/2 abricot, 1/2 pêche, quelques groseilles, feuilles de menthe

Zeste d'un citron vert

Sucre glace mélangé à peu de colorant vert prairie

 

Préparation

 

La veille.

1. Mélanger tous les ingrédients de la chantilly et laisser au frais toute la nuit.

 

2. Préparation de la meringue (le soir).

Préchauffer le four à 130°C.

Verser les blancs d'œufs dans un saladier et ajouter la pointe de crème de tarte. Commencer à les monter au batteur.

Dès qu'ils sont un peu fermes, ajouter le sucre en plusieurs fois en continuant de battre pour obtenir une meringue bien ferme.

Ajouter le colorant et bien homogénéiser.

Ajouter enfin le sucre glace et la moitié du zeste de citron vert en les incorporant délicatement avec une maryse.

Verser la meringue dans une poche à douille et la déposer sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier cuisson en formant un cercle en partant du centre.

Former un boudin sur tout la circonférence pour former un rebord et pouvoir garnir la meringue par la suite.

Saupoudrer du reste de zeste.

Enfourner pour 20 minutes puis baisser la température à 100°C pendant 40 minutes (1 heure au total). A la fin du temps de cuisson, couper le four et laisser la meringue y refroidir toute la nuit.

Pavlova meringue citron vert, chantilly mascarpone vanille et fruits fraisPavlova meringue citron vert, chantilly mascarpone vanille et fruits fraisPavlova meringue citron vert, chantilly mascarpone vanille et fruits frais
Pavlova meringue citron vert, chantilly mascarpone vanille et fruits fraisPavlova meringue citron vert, chantilly mascarpone vanille et fruits frais

Le jour même.

 

1. Laver sécher, éplucher et parer les fruits. Détailler les fraises en 2 ou 4 (en garder un peu pour la déco dessus), l'ananas en quelques tranches fines et en petits dés et les mangues en fines tranches. Réserver.

 

2. Monter la crème chantilly bien ferme. La mettre dans une poche à douille et en garnir l'intérieur de la meringue et dressant à la fin de jolies formes sur le pourtour.

 

3. Déposer les fruits sur la chantilly en les disposant suivant son envie. Saupoudrer du zeste d'un citron vert, puis saupoudrer de sucre glace coloré et tamisé.

 

Pavlova meringue citron vert, chantilly mascarpone vanille et fruits frais

Bonne dégustation !!

Voir les commentaires

Glace à la cerise

2 Juin 2016 , Rédigé par Sylvie Publié dans #Glace, #Cerises, #Dessert, #Sorbetière, #Fruit

C'est la saison des cerises et il fait chaud, alors rien de tel qu'une bonne glace à la cerise.

On peut remplacer les cerises par des fruits frais ou des fruits au sirop selon les goûts (fraises, framboises, mûres, melon, pêches, ananas, etc...)

Glace à la cerise

Ingrédients (à adapter à chaque sorbetière)

On obtient environ 1,7 litres de glace

 

250 g de cerises dénoyautées

1,5 cuillères à soupe de jus de citron pressé

245 g de sucre (80 g + 165 g)

240 ml de lait

480 ml de crème liquide

1 cuillère à café d'extrait de vanille

 

Préparation

 

Mettre les cerises dénoyautées, le jus de citron et 80 g de sucre dans un bol et laisser fondre le sucre doucement en laissant les cerises mariner pendant au moins 2 heures.

Glace à la ceriseGlace à la ceriseGlace à la cerise

Au bout de ce temps, dans un autre récipient, verser le lait et le reste de sucre et fouetter jusqu'à dissolution totale du sucre. Ajouter la crème liquide et la vanille en continuant de fouetter.

Glace à la cerise

Mixer les cerises macérées et les incorporer à la préparation.

Sur la photo de présentation de la recette, j'ai mixer avec un robot puissant et je n'ai pas eu besoin de filtrer la préparation, la coloration est naturelle grâce aux pigments de la peau.

J'en ai refait en mixant avec un mixer plongeant beaucoup moins puissant, et là il a fallu passer la préparation au chinois, les morceaux de peau étant trop gros. La glace obtenue est beaucoup plus claire.

Verser le tout dans le bol de la sorbetière et lancer le programme en fonction de votre machine (environ 30 à 40 minutes suivant l'appareil).

Glace à la ceriseGlace à la ceriseGlace à la cerise

Et pour un plus beau visuel au moment du service, on peut faire la glace en deux fois, en rajoutant un peu de colorant dans la seconde moitié et mêler légèrement les deux glaces.

J'ai servi la glace avec un petit Get maison (recette ici). Il a fallu faire plusieurs services.......

Glace à la ceriseGlace à la ceriseGlace à la cerise

Bonne dégustation !!

Voir les commentaires

Poulet à l'indienne (garam massala-cardamone-cumin-curry)

1 Mai 2016 , Rédigé par Sylvie Publié dans #Plat, #Poulet, #Indien, #Cardamone, #Garam massala, #Cajou, #Curry, #Raisins, #Noix

Un plat bien relevé

Un plat bien relevé

Pour 4 personnes

4 cuisses de poulet

1 oignon

3 yaourts à la grecque

2 cuillères d'huile d'olive

2 gousses d'ail en chemise écrasées

1/2 cuillère à café de garam massala

1 cuillère à café de cumin

2 cuillères à café de curry

10 graines de cardamone

2 cuillère à soupe de vinaigre (pour moi vinaigre de miel)

0,5 g (1 boite) de safran en filaments

30 g de raisins

30 g de noix de cajou

Sel, poivre

Préparation

On commence par préparer le poulet. Séparer les pilons des hauts de cuisses.

Oter la peau.

Poulet à l'indienne (garam massala-cardamone-cumin-curry)Poulet à l'indienne (garam massala-cardamone-cumin-curry)Poulet à l'indienne (garam massala-cardamone-cumin-curry)

Emincer les oignons. Ecraser les gousses d'ail.

Peser et mesurer les différentes épices, les raisins, les noix de cajou, l'huile et le vinaigre.

Poulet à l'indienne (garam massala-cardamone-cumin-curry)Poulet à l'indienne (garam massala-cardamone-cumin-curry)

Couvrir les raisins d'eau chaude et laisser gonfler.

Faire revenir à feu moyen l'ail et l'oignon dans l'huile pendant 5 minutes jusqu'à ce que les oignons commencent à se colorer.

Ajouter le poulet et bien faire revenir tous les côtés.

Mélanger le yaourt avec le garam massala, le curry et le sel et rajouter au poulet.

Laisser mijoter à feu doux pendant 1 heure. Le yaourt va rendre beaucoup d'eau.

Poulet à l'indienne (garam massala-cardamone-cumin-curry)Poulet à l'indienne (garam massala-cardamone-cumin-curry)Poulet à l'indienne (garam massala-cardamone-cumin-curry)
Poulet à l'indienne (garam massala-cardamone-cumin-curry)Poulet à l'indienne (garam massala-cardamone-cumin-curry)

Au bout de ce temps, ajouter les raisins égouttés, les noix de cajou, le cumin, la cardamone, le safran, le poivre et le vinaigre.

Laisser mijoter 20 minutes.

Poulet à l'indienne (garam massala-cardamone-cumin-curry)Poulet à l'indienne (garam massala-cardamone-cumin-curry)
Poulet à l'indienne (garam massala-cardamone-cumin-curry)

Servir avec du riz.

Bonne dégustation !!

Voir les commentaires

Poulet au curry et au lait de coco

27 Avril 2016 , Rédigé par Sylvie Publié dans #Poulet, #Coco, #Curry, #Plat, #Riz, #Ananas

L'arôme marqué du curry est adouci par l'onctuosité du lait de coco

L'arôme marqué du curry est adouci par l'onctuosité du lait de coco

Pour 4 personnes

4 escalopes de poulet

1 oignon blanc

1/2 poivron rouge

1/2 poivron vert

3 tomates

2 cuillères à soupe de curry indien madras

2 cuillères à soupe d'huile d'olive

400 ml de lait de coco

1 cuillère à soupe de sauce soja

1 pincée de cannelle

1 pincée de muscade

Sel, poivre

Quelques baies roses (ma touche personnelle, pour la libération de ce petit piquant quand on croque dedans)

120 à 150 g d'ananas découpés en cubes

 

Accompagnement : riz thaï, riz basmati ou un riz long camarguais incollable (que j'ai utilisé ici)

 

Préparation

 

On commence par préparer le poulet qu'on va laisser mariner.

Découper le poulet en dés et émincer les oignons en petits dés.

Mettre le tout dans un saladier. Ajouter les deux cuillères à soupe d'huile, la sauce soja, le curry, la cannelle, la muscade, les baies roses, le sel et le poivre.

Filmer et laisser de côté à température ambiante.

L'idéal est de laisser le poulet mariner toute la nuit au frais.

Poulet au curry et au lait de cocoPoulet au curry et au lait de cocoPoulet au curry et au lait de coco
Poulet au curry et au lait de cocoPoulet au curry et au lait de coco

Pendant que le poulet marine, on va préparer les autres ingrédients.

Peler les tomates, les couper en quartiers et les épépiner.

Couper les poivrons en lanières et les débiter en morceaux.

Poulet au curry et au lait de cocoPoulet au curry et au lait de cocoPoulet au curry et au lait de coco
Poulet au curry et au lait de coco

Maintenant que tous les ingrédients sont prêts, c'est parti pour la recette.

Faire revenir les poivrons dans une cuillère à soupe d'huile d'olive. Quand ils commencent à brunir, ajouter le poulet mariné et le faire bien dorer à feu vif.

Ajouter les tomates et l'ananas et laisser revenir 2 minutes toujours à feu vif.

Ajouter alors le lait de coco et laisser mijoter à feu doux environ 1 heure à découvert.

Poulet au curry et au lait de cocoPoulet au curry et au lait de cocoPoulet au curry et au lait de coco
Poulet au curry et au lait de cocoPoulet au curry et au lait de cocoPoulet au curry et au lait de coco

Et voilà !! Il n'y a plus qu'à servir avec un bon riz parfumé et à se régaler.

Poulet au curry et au lait de coco

Bonne dégustation !!

Voir les commentaires