Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Macaron banane-coco / rhum

24 Mai 2013 , Rédigé par Sylvie Publié dans #Macaron, #Coco, #Rhum

Macaron banane-coco / rhum

Ingrédients pour 25 macarons environ :

 

Pour les coques

133g de sucre glace

133g de poudre d'amandes

2 x 50g de blancs d'oeufs (séparés du jaune depuis 3 jours et sorti du frigo 2h avant utilisation)

133g de sucre en poudre

30 g d'eau

Colorant jaune

Spray alimentaire "effet velours" brun

 

Pour la ganache

200 ml de crème fraîche fluide

150 g de chocolat blanc

50ml de lait de coco

4 ou 5 gouttes d'arôme banane

 

Pour la gelée de rhum

1,5 feuilles de gélatine (3 grammes)

50 ml de sirop de sucre de canne

25 ml de rhum ambré

 

Préparation

 

La veille, préparer la ganache et la gelée au rhum :

1. La ganache.

Casser le chocolat en morceaux dans une casserole. Ajouter le lait de coco puis la crème fraîche. Faire chauffer à feu doux pour bien dissoudre le chocolat.

Arrêter le feu dès que tout le chocolat est fondu.

Laisser refroidir, ajouter l'arôme banane et mettre au frais jusqu'au lendemain.

 

2. La gelée au rhum.

Mettre les feuilles de gélatine à ramollir dans de l'eau froide pendant 10 minutes.

Faire chauffer 30 secondes la moitié du sirop de sucre de canne au four à micro ondes et faire dissoudre la gélatine dedans.

Ajouter le reste de sirop de canne et une fois la préparation refroidie, ajouter le rhum.

Mettre dans un récipient de forme carrée ou rectangulaire (pour faciliter le découpage).

Laisser refroidir puis mettre au frais.

Macaron banane-coco / rhum

Le lendemain, c'est parti pour les coques.

Mettre le sucre glace et la poudre d'amandes dans un mixeur et mixer par à-coups environ 30 secondes pour affiner les poudres.

Verser 50 g de blancs d'oeufs et le colorant jaune sur le mélange poudre d'amandes - sucre glace.

Mélanger à l'aide d'une spatule rigide pour obtenir une sorte de pâte d'amandes assez épaisse.

Réserver.

Mettre 50 g de blancs d'oeufs dans un cul de poule ou le bol d'un batteur.

En parallèle, dans une petite casserole, mélanger l'eau et le sucre en poudre.

Faire chauffer à feu moyen jusqu'à la température de 118 degrés (un thermomètre de cuisson est nécessaire).

Au moment où l'on débute la cuisson du sucre et de l'eau (étape du dessus), commencer à monter ces blancs d'oeufs en neige, à vitesse moyenne.

Quand le thermomètre atteint 114°C, faire aller le batteur à pleine vitesse.

Dès que le thermomètre atteint 118°C, ôter la casserole du feu et baisser le batteur à petite vitesse.

Verser petit à petit le sucre cuit dans les blancs en neige, tout en continuant à battre, et en le faisant couler le long du bord du bol, pour éviter les projections et éviter que les blancs ne retombent.

Quand tout le sirop est versé, faire de nouveau tourner le batteur à pleine vitesse et laisser tourner jusqu'à refroidissement de la meringue (environ 40°C).

Mettre la pâte dans une poche à douille munie d'une douille lisse.

Déposer des petits tas espacés sur des feuilles de papier cuisson (les macarons vont très légèrement s'étaler après avoir été déposés).

Laisser reposer le temps que la surface du macarons ne colle plus quand on la touche.

Préchauffer le four en chaleur statique à 145 °C et enfourner les macarons dans le bas du four pendant 17 minutes.

Au bout de ce temps, laisser 2/3 minutes dans le four éteint.

Laisser totalement refroidir les coques avant de les décoller (en poussant par dessous plutôt que de tirer par dessus, ça permet de ne pas abimer les macarons.

Montage

Découper la gelée en petits cubes. Battre la ganache bien fermement et la mettre dans la poche à douille.

Garnir les macarons avec la ganache et recouvrir de cubes de gelée.

Macaron banane-coco / rhumMacaron banane-coco / rhumMacaron banane-coco / rhum

Fermer avec une autre coque de la même taille.

Appliquer le spray marron sur les coques suivant l'effet souhaité.

Macaron banane-coco / rhumMacaron banane-coco / rhum
Macaron banane-coco / rhum

Mettre au frais au minimum 24 heures avant de déguster.

Bonne dégustation.

Partager cet article

Commenter cet article