Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Deuxième essai de cronuts

30 Septembre 2013 , Rédigé par Sylvie Publié dans #Cronut, #Boulange, #Viennoiserie

Deuxième essai de cronuts

J'ai voulu préparer des pains au chocolat samedi pour le petit déjeuner de dimanche et j'ai décidé de refaire des cronuts avec une partie de la pâte.

La recette initiale que j'avais élaborée début juin 2013 se trouve ici et cette fois j'ai utilisé la recette de pâte de Chef Simon (recette ici).

En conclusion, recette excellente avec cette pâte et un croustillant de croissant extraordinaire. Cela dit, çà reste un dessert frit en plus du sucre, donc attention aux calories...

Deuxième essai de cronutsDeuxième essai de cronuts
Deuxième essai de cronuts

Bonne dégustation !!

Voir les commentaires

La Cassidène

26 Septembre 2013 , Rédigé par Sylvie Publié dans #Chèvre, #Tomates confites, #Anchois, #Fenouil, #Cassis, #Feuilleté

Une spécialité de la ville de Cassis

Une spécialité de la ville de Cassis

La Cassidène

Extrait du journal l'Aisne Nouvelle du 14 juillet 2009 :

Cette spécialité a été inventée par un jeune chef Chaunois, Gabriel Degenne qui s'est établi à Cassis.

Le maire de Cassis en personne, Danielle Milon, avait demandé aux cuisiniers du coin d'imaginer et de créer un met évocateur de la ville.

Le jeune chef cuisinier s'est donc de suite apprêté aux fourneaux et a, de surcroît, remporté le concours. Pas si étonnant que cela finalement, surtout quand on connaît l'homme et son amour du métier. La cuisine est plus que son dada, c'est aussi et surtout sa grande passion de tous les jours. Il n'est donc pas rare d'entendre souvent autour de lui un « tu travailles trop ! » Quand on aime on ne compte pas et, pourtant, quel chemin, Gabriel Degenne, a fait depuis ses études au lycée privé hôtelier de Soissons. Fils d'une restauratrice de Chauny et d'un artiste peintre installé lui aussi dans l'Aisne, le chef cuisinier a sû lier les deux sensibilités de ses parents en donnant une touche artistique à chacun de ses plats. L'harmonie des couleurs et des senteurs règne dans le restaurant qu'il dirige sur le port de Cassis.

Gabriel a du talent à revendre, comme il vient de le prouver en inventant, en 2009, cette nouvelle gourmandise gastronomique, baptisée du doux nom de « Cassidène ». Une marque déposée.

Un friand aux saveurs provençales.

Celle-ci a tout d'abord été présentée aux commerçants et spécialistes des métiers de bouche avant que le public ne la découvre enfin dans son assiette. Pour l'occasion, une grande salle avait été transformée en atelier de cuisine. La seule chose qui a été demandée pour la recette, c'est qu'elle soit facile à faire (à la maison), qu'elle soit peu coûteuse, qu'elle puisse se déguster parfaitement avec le vin de Cassis et, bien sûr, qu'elle évoque l'identité locale.

Ce met se présente sous forme d'un friand aux douces saveurs de la Provence, les ingrédients sont : la tomate confite, les anchois, de la sauce béchamel ainsi qu'une pointe de fromage de chèvre. Le tout dans un assemblage de pâte feuilletée et de pâte à pain au fenouil. De quoi mettre l'eau à la bouche, de plus la Cassidène a son propre moule en forme de poisson, qui est tout simplement le blason de Cassis.

Joignant le geste à la parole, Gabriel Degenne a préparé sa Cassidène, tout en expliquant une par une, les différentes étapes d'élaboration et avant de répondre aux questions du public, très intéressé et tout aussi pressé de passer à l'étape de la dégustation.

(Je peux vous dire que malgré des quantités considérables, il n'y en a pas eu assez pour contenter tout le monde).

Adresse de site internet, pour des renseignements sur la recette de la Cassidène : www.restaurant-romano.com

J'ai eu la chance d'être invitée à cette présentation le 27 juin 2009 et je vous livre la recette telle qu'elle l'a été exécutée devant nous et remise en fin de démonstration aux invités.

L'emblème de Cassis et vues de la plage et du port.L'emblème de Cassis et vues de la plage et du port.
L'emblème de Cassis et vues de la plage et du port.

L'emblème de Cassis et vues de la plage et du port.

Ingrédients

 

Pâte à pain

125 g de farine

75 g d'eau

5 g de levure de boulanger

2,5 g de sel

2,5 g de fenouil en grain

 

Feuilletage

1 plaque de pâte feuilletée

J'ai préparé cette pâte avec la recette prise sur le site de Meilleur du Chef (ici)

La CassidèneLa Cassidène

Appareil

Béchamel (500 g) :

1/2 litre de lait

100 g de farine

100 g de beurre

150 g de chèvre

100 g de tomates confites

50 g d'anchois

Préparation

1. Confection de la pâte à pain.

Mettre les ingrédients dans un pétrin. Mélanger 10 minutes.

Laisser reposer à température ambiante 15 minutes.

Mettre au frais 12 heures.

La CassidèneLa CassidèneLa Cassidène

2. Confection de l'appareil.

Préparer la béchamel : dans une casserole, faire fondre le beurre sans coloration, y incorporer la farine. Remuer avec une spatule jusqu'à l'obtention d'une pâte desséchée (roux).

Verser le lait dans la casserole et remuer énergiquement jusqu'à épaississement avec un fouet.

La CassidèneLa Cassidène
La Cassidène
La CassidèneLa Cassidène

Dans un cutter (robot), mettre les anchois, les tomates confites et le chèvre. Mixer et incorporer la béchamel.

Une fois le tout mélangé, l'appareil à Cassidène est prêt.

La CassidèneLa CassidèneLa Cassidène
La Cassidène

3. Pâte feuilletée, pâte à pain et assemblage.

Préchauffer le four à 180°C.

Sortir du frais la pâte à pain et la plaque de feuilletage. Etaler la pâte à pain à l'aide d'un rouleau à pâtisserie sur une épaisseur de 2 mm. Effectuer la découpe en forme de poisson à l'aide d'un emporte-pièce ou d'un couteau. Faire de même pour le feuilletage.

Prendre une plaque à pâtisser et déposer le fond en pâte à pain et à l'aide d'un pinceau, badigeonner les bords de jaune d'œuf.

A l'aide d'une poche à douille, déposer l'appareil sur toute la longueur de la forme découpée. Superposer le feuilletage et presser légèrement les bords pour souder les deux pâtes.Dessiner les écailles et l'œil du poisson puis badigeonner la partie supérieure de jaune d'œuf. Faire cuire 16 minutes.

La CassidèneLa CassidèneLa Cassidène
La CassidèneLa CassidèneLa Cassidène

Bonne dégustation !!

La Cassidène
Voir les commentaires

Queues de lotte au curry, lait de coco et citron vert

23 Septembre 2013 , Rédigé par Sylvie Publié dans #Poisson, #Lotte, #Curry

Un plat simple,vite fait et délicieux, comme je les aime.

Un plat simple,vite fait et délicieux, comme je les aime.

Ingrédients

800 g de queues de lotte

Pour la panure :

1 cuillère à soupe de farine

1 cuillère à café de curry indien en poudre

(composition : coriandre, curcuma, amidon, maïs, riz, piment fort, cumin, gingembre, fénugrec, sel, cardamone, girofle et macis)

Sel et poivre à convenance

Zest d'un citron vert

Pour la sauce :

200 ml de lait de coco,

1 oignon (j'ai mis 4 petits oignons rouges)

1 tomate pelée

Sel, poivre

Coriandre pour servir

Queues de lotte au curry, lait de coco et citron vert

Préparation

Couper chaque queue de lotte en 3 morceaux.

Rincer sous l'eau claire et sécher sur du papier absorbant.

Queues de lotte au curry, lait de coco et citron vertQueues de lotte au curry, lait de coco et citron vertQueues de lotte au curry, lait de coco et citron vert

Mélanger la farine, 1 cuillère à café de curry, le zest de citron vert, le sel et le poivre.

Recouvrir chaque morceau de cette panure.

Queues de lotte au curry, lait de coco et citron vertQueues de lotte au curry, lait de coco et citron vertQueues de lotte au curry, lait de coco et citron vert

Faire chauffer de l'huile dans une sauteuse et y faire revenir les morceaux 2 ou 3 minutes de chaque côté. Réserver.

Queues de lotte au curry, lait de coco et citron vertQueues de lotte au curry, lait de coco et citron vert

Emincer le ou les oignons en petits cubes. Les faire revenir dans l'huile ayant servi à la cuisson de la lotte. Ajouter la tomate pelée et découpée en dés.

Queues de lotte au curry, lait de coco et citron vertQueues de lotte au curry, lait de coco et citron vertQueues de lotte au curry, lait de coco et citron vert

Ajouter ensuite la deuxième cuillère à café de curry en poudre et laisser mijoter quelques minutes à feu moyen.

Queues de lotte au curry, lait de coco et citron vertQueues de lotte au curry, lait de coco et citron vert

Quand le mélange est bien revenu, verser le lait de coco par dessus. Saler et poivrer. Laisser épaissir 2 ou 3 minutes et ajouter les morceaux de lottes réservés.

Queues de lotte au curry, lait de coco et citron vertQueues de lotte au curry, lait de coco et citron vertQueues de lotte au curry, lait de coco et citron vert

Recouvrir du jus de citron et laisser mijoter à peine 1 ou 2 minutes.

Débarrasser dans un plat de service, parsemer de coriandre fraîche ciselée ou surgelée et servir avec un riz basmati.

Queues de lotte au curry, lait de coco et citron vert

Bonne dégustation !!

Voir les commentaires

Far Breton aux pruneaux

12 Septembre 2013 , Rédigé par Sylvie Publié dans #Far, #Breton, #Pruneaux, #Dessert, #Gourmandises

Il y a bien longtemps que j'entends parler de far Breton et je n'avais jamais essayé. C'est chose faite et c'est un véritable délice. Et tellement simple à faire en plus.

 

J'ai cherché une recette et celle qui m'a le plus inspirée est celle du blog willemetsuzanne (recette ici).

 

Et j'ai bien choisi, parce que c'est vraiment excellent.

Far Breton aux pruneaux

Ingrédients :

100 g de pruneaux (une quinzaine)

Mais finalement, 200 g c'est mieux !!

100 g de sucre en poudre

100 g de farine

2 sachets de sucre vanillé

4 œufs

250 ml de lait

250 ml de crème fraîche liquide

Beurre et sucre en poudre pour le moule

Préparation

Quelques heures avant ou la veille, dénoyauter les pruneaux et les faire macérer dans du rhum ambré.

Préchauffer le four à 180°C.

Beurrer un grand ou plusieurs petits moules et saupoudrer de sucre en poudre. Déposer les pruneaux égouttés au fond.

Far Breton aux pruneauxFar Breton aux pruneauxFar Breton aux pruneaux

Mélanger les éléments solides - farine, sucre et sucre vanillé - dans un saladier. Incorporer les œufs un par un en remuant sans arrêt.

Ajouter ensuite le lait, puis la crème en fouettant sans cesse pour obtenir une pâte bien lisse. J'ai utilisé le mixer plongeant, car comme pour le clafoutis, il est important que la farine soit bien mise en suspension pour éviter qu'elle ne retombe à la cuisson.

Far Breton aux pruneauxFar Breton aux pruneaux
Far Breton aux pruneauxFar Breton aux pruneaux

Verser immédiatement (toujours pour éviter que la farine n'ait le temps de retomber) la pâte dans le ou les plats et enfourner pour 50 minutes.

Sortir le plat du four dès la fin de la cuisson et poudrer de sucre en poudre. Servir tiède ou froid.

Far Breton aux pruneauxFar Breton aux pruneauxFar Breton aux pruneaux

Bonne dégustation !!

Voir les commentaires

Tarte flambée aux mirabelles - Pâte sucrée de Michalak colorée

10 Septembre 2013 , Rédigé par Sylvie Publié dans #Tarte, #Dessert, #Mirabelles, #Michalak

C'est la saison des mirabelles et j'avais promis à mon petit Gégé natif de Lorraine, de lui préparer une tarte aux mirabelles. Comme en plus il m'a ramené il y a quelques années de l'eau de vie de mirabelles de là-bas, il fallait bien que je lui fasse plaisir. Comme j'aime bien les couleurs, j'ai voulu une pâte à tarte colorée pour que la belle couleur des mirabelles soit encore mieux mise en valeur.

Tarte flambée aux mirabelles - Pâte sucrée de Michalak colorée

Ingrédients

1 pâte sucrée (recette ici ou ici)

colorée avec 1 pointe de colorant rouge framboise

1,5 kg de mirabelles environ

90 g de sucre en poudre (2 x 45 g)

60 ml d'eau de vie de mirabelles

Préparation :

Préparer la pâte et la laisser au frais au moins pendant 1 heure (Je l'avais prête au congélateur).

Pendant ce temps, laver et dénoyauter les mirabelles.

Préchauffer le four à 180°C.

Tarte flambée aux mirabelles - Pâte sucrée de Michalak coloréeTarte flambée aux mirabelles - Pâte sucrée de Michalak colorée

Foncer un moule à tarte avec la pâte sucrée.

Déposer les mirabelles ouvertes en deux en garnissant généreusement.

Verser la moitié du sucre sur les mirabelles.

Tarte flambée aux mirabelles - Pâte sucrée de Michalak colorée

Enfourner pendant 35/40 minutes.

Pendant la cuisson, les mirabelles vont rendre de l'eau et un sirop va se former avec le sucre versé dessus.

Tarte flambée aux mirabelles - Pâte sucrée de Michalak colorée

A la sortie du four, saupoudrer le reste de sucre sur la tarte.

Verser l'eau de vie dans une petite casserole et faire chauffer.

=> S'assurer que l'espace est dégagé pour éviter de mettre le feu à la cuisine....

Dès l'apparition des vapeurs, flamber l'alcool et verser sur la tarte uniformément.

L'alcool va brûler pendant un certain temps durant lequel un doux crépitement va se faire entendre. Attention, même si on ne voit plus bien les flammes on les entend encore. A ce moment-là une belle caramélisation se fait.

Tarte flambée aux mirabelles - Pâte sucrée de Michalak coloréeTarte flambée aux mirabelles - Pâte sucrée de Michalak colorée
Tarte flambée aux mirabelles - Pâte sucrée de Michalak coloréeTarte flambée aux mirabelles - Pâte sucrée de Michalak colorée

Laisser refroidir avent de démouler sur un plat de service.

J'ai laissé toute la nuit au frigo après refroidissement pour que le sirop qui se forme soit plus ferme et que l'on puisse découper la tarte sans que le jus ne dégouline trop.

Tarte flambée aux mirabelles - Pâte sucrée de Michalak colorée

Bonne dégustation !!

Voir les commentaires

Croissants ronds fourrés

6 Septembre 2013 , Rédigé par Sylvie Publié dans #Croissant, #Crème, #Cerise, #Fourré, #Boulange

On pourrait les appeler les "ronssants", puisqu'il sont faits en pâte à croissants, mais qu'ils sont ronds... Peut-être que çà existe déjà, je ne sais pas...

Dominique Ansel a bien baptisé le croisement des croissants et des donuts le "Cronut". (Article ici)

Ces croissants ronds sont fourrés de crème pâtissière et de confiture de cerise (il fallait que je finisse le pot utilisé pour les gâteaux Basques). Mais on peut adapter avec n'importe quel parfum.

je me suis inspirée du procédé sur un site américain qui utilise de la pâte à croissant en rouleau et des moules à muffin et j'ai voulu essayer (recette originale ici). Je l'ai donc reproduit et adapté à ma façon, qui est détaillée ci-dessous.

Croissants ronds fourrés

Bien évidemment, une pâte à croissant fraîche sera bien meilleure, mais pour un premier essai, c'était concluant (et très vite fait en plus).

Pour 8 "ronssants"

Ingrédients :

2 rouleaux de pâte à croissants de 4 croissants

8 cuillères à café de confiture de cerises (ou n'importe quel autre parfum)

Crème pâtissière :

C'est la même que pour les gâteaux Basques (sans les amandes bien qu'on peut les mettre) et c'est juste les bonnes proportions.

120 ml de lait

1/2 gousse de vanille fendue en deux (ou 1/2 cuillère à café de vanille en poudre)

1 jaune d'œuf

25 g de sucre

10 g de farine

10 ml de rhum ambré

1 jaune d'œuf pour la dorure

Sucre glace pour le glaçage

Vermicelles de chocolat

Préparation

On commence par la crème pâtissière.

Dans un saladier, blanchir au fouet le jaune d'œuf et le sucre. Ajouter la farine et mélanger de nouveau.


Verser le lait dans une casserole avec la demi gousse de vanille fendue en 2 et grattée ou la poudre de vanille. Le porter à ébullition.

Une fois bouillant, retirer la gousse de vanille et verser le lait sur le mélange jaune/sucre/farine en remuant au fouet. Reverser la préparation dans la casserole et mettre à épaissir sur feu doux sans cesser de remuer.


Une fois la crème épaissie, la débarrasser dans un récipient. Lui ajouter le rhum brun et la poudre d'amande. Laisser refroidir.

Croissants ronds fourrésCroissants ronds fourrés

Ensuite, c'est enfantin.

Déposer les pâtons dans les moules à muffin en mettant la base du triangle dans le fond du moule afin de pouvoir le garnir.

Déposer une cuillère à soupe de crème pâtissières au fond, puis une cuillère à café de confiture (plus, çà serait un peu trop sucré, mais çà, c'est mon goût personnel).

Ensuite rabattre la base du triangle en prenant soin de ne pas faire dépasser la garniture, puis rabattre la pointe du triangle par dessus en changeant de sens dès que le bord du moule est atteint.

Croissants ronds fourrésCroissants ronds fourrésCroissants ronds fourrés
Croissants ronds fourrésCroissants ronds fourrésCroissants ronds fourrés

Préchauffer le four à 200°C.

Laisser pousser 1/2 heure (Je laisse dans le four à 50°C).

Dorer avec le jaune d'œuf battu additionné d'un peu de sucre en poudre.

Croissants ronds fourrés

Enfourner pour 15 minutes en chaleur tournante (à ajuster en fonction du four).

Croissants ronds fourrés

Laisser refroidir puis démouler sur une grille.

On retrouve le moelleux et le croustillant des croissants quand on les démoule, on n'a qu'une envie, c'est croquer dedans :)

Mais ce n'est pas tout à fait fini. L'étape suivant n'est pas obligatoire. Les Américains aiment bien recouvrir de glaçage, donc j'ai fait pareil.

Mélanger du sucre glace avec un peu d'eau chaude (il n'en faut vraiment pas beaucoup), puis recouvrir chaque pièce avec un peu de ce glaçage. On peut aussi utilisé du fondant, mais j'ai voulu quelque chose de très rapide. Saupoudrer immédiatement de vermicelles de chocolat colorés, çà durcit vraiment très vite.

Croissants ronds fourrésCroissants ronds fourrés
Croissants ronds fourrés

Après, il faut patienter jusqu'au petit déjeuner ou jusqu'au goûter......

Croissants ronds fourrés

Bonne dégustation !!

Voir les commentaires

Gateaux basques à la crème ou à la confiture de cerises noires

4 Septembre 2013 , Rédigé par Sylvie Publié dans #Basque, #Cerises, #Gâteaux, #Dessert, #Gourmandises

J'avais un pot de confiture de cerises noires depuis un moment, j'ai de bons œufs frais de poules en liberté à Eze Village, ce qui m'a donné envie de faire des gâteaux basques.

Çà faisait longtemps que je n'en avais pas fait, et j'ai décidé de faire les deux versions, celle à la confiture de cerises et celle à la crème au rhum.

J'avais trouvé cette recette à l'époque sur le blog de Pucebleue (ici) et la recette était parfaite. Ces gâteaux sont fondants et accompagnent bien un café.

J'ai quand même une préférence pour ceux aux cerises, car en cuisant, le sucre de la confiture se mêle au beurre du gâteaux et caramélise pour conférer à ce petit gâteau un parfum incomparable que l'on ne retrouve pas dans celui à la crème. Ceci dit, le rhum dans la crème est très apprécié lui aussi :)

Mais maintenant, je vais être obligée de refaire des macarons avec les blancs qui me restent, reste à savoir à quel parfum je vais les faire, mais çà on verra plus tard.....

Gateaux basques à la crème ou à la confiture de cerises noires

La recette de base est identique pour les deux versions :

 

Ingrédients (Pour 12 gâteaux individuels)

à diviser par deux si on ne veut faire que 6 gâteaux bien sûr, mais çà se mange si vite....

 

Pâte :

200 g de beurre mou

200 g de sucre

2 pincées de sel

4 jaunes d'œuf

300 g de farine

30 g de poudre d'amandes

 

2 jaunes d'œufs pour la dorure

 

Garniture :

 

Crème pâtissière :

120 ml de lait

1/2 gousse de vanille fendue en deux (ou 1/2 cuillère à café de vanille en poudre)

1 jaune d'œuf

25 g de sucre

10 g de farine

15 g de poudre d'amandes

10 ml de rhum ambré

 

6 cuillères à soupe de confiture de cerises noires avec de gros morceaux de cerises de préférence (environ 120 g)

 

Préparation

 

On commence par la pâte.

Crémer au robot à vitesse moyenne le beurre et le sucre. Ajouter les 2 pincées de sel, la poudre d'amande et les jaunes d'œufs.

Mélanger bien et ajouter finalement la farine. Travailler rapidement sans trop pétrir.

Ramasser en deux boules, filmer et réserver au frais 1 heure.

Gateaux basques à la crème ou à la confiture de cerises noiresGateaux basques à la crème ou à la confiture de cerises noires
Gateaux basques à la crème ou à la confiture de cerises noiresGateaux basques à la crème ou à la confiture de cerises noires

Pendant ce temps, on prépare la crème pâtissière.

Dans un saladier, blanchir au fouet le jaune d'œuf et le sucre. Ajouter la farine et mélanger de nouveau.


Verser le lait dans une casserole avec la demi gousse de vanille fendue en 2 et grattée ou la poudre de vanille. Le porter à ébullition.

Une fois bouillant, retirer la gousse de vanille et verser le lait sur le mélange jaune/sucre/farine en remuant au fouet. Reverser la préparation dans la casserole et mettre à épaissir sur feu doux sans cesser de remuer.


Une fois la crème épaissie, la débarrasser dans un récipient. Lui ajouter le rhum brun et la poudre d'amande. Laisser refroidir.

Gateaux basques à la crème ou à la confiture de cerises noires
Gateaux basques à la crème ou à la confiture de cerises noiresGateaux basques à la crème ou à la confiture de cerises noiresGateaux basques à la crème ou à la confiture de cerises noires
Gateaux basques à la crème ou à la confiture de cerises noiresGateaux basques à la crème ou à la confiture de cerises noiresGateaux basques à la crème ou à la confiture de cerises noires

Préchauffer le four à 180°C.

Fleurer le plan de travail et étaler la pâte. J'ai étalé la pâte un peu trop finement et j'ai donc découpé 7 gâteaux au lieu de 6.

J'ai utilisé des moules à tartelettes en silicone de Ø 7 cm. J'ai découpé 7 disques de Ø 7 cm et 7 disques de Ø 9 cm.

Foncer les moules avec les disques de Ø 9 cm puis déposer une cuillère à soupe de crème pâtissière sur chaque tartelette. Recouvrir avec les disques de Ø 7 cm puis souder les bords en appuyant dessus.

Dorer la surface avec un jaune d'œuf additionné d'une pincée de sucre et tracer des rayures avec une fourchette.

Enfourner pour 25 minutes.

Laisser refroidir avant de démouler.

Gateaux basques à la crème ou à la confiture de cerises noiresGateaux basques à la crème ou à la confiture de cerises noiresGateaux basques à la crème ou à la confiture de cerises noires
Gateaux basques à la crème ou à la confiture de cerises noiresGateaux basques à la crème ou à la confiture de cerises noires
Gateaux basques à la crème ou à la confiture de cerises noiresGateaux basques à la crème ou à la confiture de cerises noires

Pendant ce temps, on prépare les gâteaux à la cerise.

Cette fois, j'ai étalé ma pâte un peu plus épaisse et j'ai fait 6 gâteaux.

Allez on recommence :

Fleurer le plan de travail et étaler la pâte.

Découper 6 disques de Ø 7 cm et 6 disques de Ø 9 cm. (C'est bien mieux 6 que 7....)

Chemiser les moules avec les disques de Ø 9 cm puis déposer une cuillère à soupe de confiture de cerises sur chaque tartelette. Recouvrir avec les disques de Ø 7 cm puis souder les bords en appuyant dessus.

Dorer la surface avec un jaune d'œuf additionné d'une pincée de sucre et tracer des rayures avec une fourchette.

Enfourner pour 25 minutes.

Laisser refroidir avant de démouler.

Gateaux basques à la crème ou à la confiture de cerises noiresGateaux basques à la crème ou à la confiture de cerises noires
Gateaux basques à la crème ou à la confiture de cerises noiresGateaux basques à la crème ou à la confiture de cerises noires
Gateaux basques à la crème ou à la confiture de cerises noiresGateaux basques à la crème ou à la confiture de cerises noires

Pucebleue termine son article par cette mention :

"Certains disent qu'il est meilleur le lendemain, à vous de voir si vous aurez le courage de le laisser patienter jusque là..."

 

Moi je dis, c'est bon n'importe comment !!!!!

Gateaux basques à la crème ou à la confiture de cerises noires

Bonne dégustation !!

Voir les commentaires